Canadiens de Montréal

Une autre défaite

Agence QMI / Jean-François Chaumont 

Publié | Mis à jour

Mark Stone n’a visiblement plus mal au poignet droit, celui que P.K. Subban avait frappé d’un coup de bâton au premier tour des séries.

L’ailier des Sénateurs d’Ottawa a mené le bal dans un gain de 5-2 contre le Canadien de Montréal, jeudi, au Centre Bell.

À VOIR : Sommaire

Les premiers coups de patin de Pacioretty en tant que capitaine

BUT | Markov marque

BUT | Pacioretty ne perd pas de temps...

Gaffe coûteuse de Subban et Semin

Kassian sonne Wiercioch!

Stone, qui cherchera à montrer que son incroyable fin de saison l’an dernier ne tenait pas de la chance, a marqué un but en plus d’en préparer deux.

Cody Ceci et Mike Hoffman ont profité de sa générosité pour déjouer Carey Price. Clarke MacArthur et Patrick Wiercioch ont réussi les autres buts en troisième période.

Du côté du CH, Andreï Markov et Nathan Beaulieu ont chacun battu Craig Anderson. Au chapitre des tirs, le Tricolore a malmené ses rivaux 43-21. Mais on oubliera rapidement le résultat de ce match. Cette sixième et avant-dernière rencontre préparatoire servait plus d’évaluation pour certains joueurs.

«Il ne faut pas se fier au résultat final, on a fait plusieurs bonnes choses, a noté Michel Therrien. Nous avons été créatifs, mais il faudra trouver un juste milieu pour ne pas devenir une équipe qui joue à haut risque.»

Peu de réponses

Michel Therrien disait, à la veille de la visite des Sénateurs, qu’il patinait pour répondre aux questions des journalistes concernant les derniers enjeux pour la formation de son équipe.

L’entraîneur en chef désirait s’offrir encore du temps avant de rendre ses dernières décisions.

Il a reçu peu de réponses contre les Sénateurs. Devant le filet, le CH n’avait pas trop à analyser le travail de Price.

À la ligne bleue, les Jarred Tinordi et Mark Barberio ont regardé la rencontre de la passerelle de presse, tout comme l’ailier Jacob de la Rose.

Voici trois joueurs qui ne connaissent toujours pas leur sort avec le Tricolore. Ils obtiendront visiblement une autre audition pour le dernier match préparatoire contre les Sénateurs, samedi, à Ottawa. Dustin Tokarski jouera également gros à son prochain départ face aux Sens.

Parmi les joueurs en uniforme face aux Sénateurs, Charles Hudon et Sven Andrighetto n’ont rien fait de magique.

Andrighetto a été le plus visible des deux. À moins d’une surprise, ils prendront la route de St. John’s d’ici les prochains jours.

Hudon n’a toutefois pas à rougir de ce camp. Le Québécois a joué avec beaucoup d’aplomb et il a rappelé que le jour où il patinera sur une glace de la LNH n’est pas si lointain.

Des confirmations

S’il y a eu peu de réponses pour Therrien, il y a eu des confirmations. Premièrement, Max Pacioretty a suivi la cadence à son premier match du camp.

Le nouveau capitaine a servi une passe parfaite sur le but de Nathan Beaulieu en première période. À l’aile gauche en compagnie de Tomas Plekanec et Brendan Gallagher, Pacioretty a utilisé souvent sa rapidité pour foncer au filet.

À l’attaque, Alex Galchenyuk, Lars Eller et Alexander Semin n’ont pas ralenti contre une formation qui ressemblait drôlement à une équipe de la LNH. Ils ont contrôlé la rondelle d’une belle façon, réalisant plusieurs jeux spectaculaires.

Zack Kassian et Devante Smith-Pelly, deux candidats pour des postes au sein du quatrième trio, ont également connu une bonne soirée. Ils n’ont pas eu peur de se servir de leurs grosses épaules. Kassian aura toutefois intérêt à faire attention aux punitions inutiles.

À l’exception d’Erik Karlsson, Kyle Turris et Milan Michalek, Dave Cameron misait sur une équipe complète.