LNH

Simon Gagné officiellement à la retraite?

Publié | Mis à jour

Ce qui était officieux deviendra visiblement officiel : l’attaquant Simon Gagné devrait confirmer mardi matin qu’il accroche ses patins.

L’homme originaire de l’arrondissement de Sainte-Foy qui a évolué dans la Ligue nationale de hockey pendant 14 saisons avec les Flyers de Philadelphie, le Lightning de Tampa Bay, les Kings de Los Angeles et les Bruins de Boston a convoqué la presse à 10h30 pour une annonce, sans donner plus de précision.

Selon toute vraisemblance, celui qui a inscrit 601 points en 822 matchs confirmera sa retraite.

La question a été abordée régulièrement avec Gagné au fil des derniers mois. Lundi, le principal intéressé n’a pas confirmé quoique ce soit, mais cette possibilité flotte dans l'air depuis qu'il est rentré à Québec après 23 rencontres à Boston la saison dernière.

Cet été, lors de différents événements auxquels le hockeyeur prenait part, il avait laissé entendre que sa décision était prise «à 95%».

Coupe Stanley

C’est dans l’uniforme des Flyers que l’ailier gauche a connu ses meilleurs moments individuels. Il a connu son apogée lors de la saison 2005-2006, lorsqu’il a enfilé 47 buts et 79 points, deux sommets en carrière.

Gagné s’est joint avec l’organisation de la Pennsylvanie dès l’âge de 19 ans, après une carrière junior chez les Remparts de Québec, auparavant les Harfangs de Beauport. Il a évolué pendant 10 ans à Philadelphie, réalisant quatre saisons de plus de 30 buts.

Sur le plan collectif, il a connu la consécration avec les Kings en 2011-2012, lorsqu’il a rejoint les siens en finale pour mettre la main sur la coupe Stanley.

Blessures répétées

Les dernières années de Gagné ont été minées par les blessures. Après avoir disputé 63 parties à sa seule saison à Tampa, il a été limité à 34 matchs à sa première année à Los Angeles.

Il a ensuite renoué avec les Flyers lors d’un échange, mais n’a sauté sur la glace qu’à 38 reprises en 2012-2013 entre Los Angeles et Philadelphie.

Après une pause d’un an, Gagné est parvenu à se tailler un poste avec les Bruins. Il a toutefois mis fin à l’aventure après 23 matchs afin d’être au chevet de son père, qui est décédé peu après des suites d’un cancer.

Le numéro 12 qu’il portait avec les Remparts a été retiré en 2001 au Colisée Pepsi et sa bannière flotte dans les hauteurs du Centre Vidéotron depuis samedi.