LHJMQ

Québecor gardera les Remparts et l'Armada

Publié | Mis à jour

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et ses gouverneurs ont finalement tranché : Québecor pourra rester propriétaire des Remparts de Québec et de l’Armada de Blainville-Boisbriand, tant et aussi longtemps que les deux formations ne transigent pas l’une avec l’autre.

Mercredi, lors de sa conférence de presse qui lançait la saison 2015-2016 de la LHJMQ, le commissaire du circuit, Gilles Courteau, avait mentionné que le dossier n’était toujours pas conclu mais que tous les scénarios, dont le statu quo, étaient envisagés.

Vendredi après-midi, la LHJMQ a confirmé par communiqué que les gouverneurs avaient voté à l’unanimité en faveur du statu quo.

«La LHJMQ peut compter sur des propriétaires de très grande qualité et cette décision contribuera à assurer l’équilibre et la pérennité des marchés de Québec et de Montréal au sein de la Ligue, a déclaré le commissaire par voie de communiqué. Nous sommes privilégiés d’avoir des gens d’affaires solides et des leaders socio-économiques de première classe qui sont impliqués dans leur communauté et dédiés au développement de nos jeunes joueurs.»

Boucher ambivalent

Le directeur général et entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, voyait la nouvelle de deux façons différentes. S’il voit d’un bon œil le fait qu’une entreprise comme Québecor puisse continuer de s’impliquer dans le hockey junior, il déplore l’interdiction de transaction entre les deux équipes.

«C’est malheureux. J’aimerais qu’on nous laisse faire des échanges, sous l’approbation du commissaire. Nous travaillons pour le meilleur de notre équipe et je pense que ça prive des joueurs de jouer dans notre ligue. Nous sommes heureux de l’acquisition de Bronson Beaton comme joueur de 20 ans, mais certains joueurs auraient pu nous intéresser chez l’Armada et on aurait pu leur donner une chance à Québec», a-t-il exprimé.

Bouchard satisfait

Actionnaire minoritaire de l’Armada de Blainville-Boisbriand, ainsi qu’entraineur-chef et directeur général de l’équipe, Joël Bouchard est impliqué à tous les niveaux dans cette décision du bureau des gouverneurs de la LHJMQ.

«Je suis très content du résultat et de la confiance des gouverneurs, a-t-il mentionné. Le processus a pris le temps qu’il devait prendre.»

Bouchard assure qu’il n’y a aucun conflit d’intérêt.

«Je le dis depuis le départ, Québecor et nous faisons du hockey pour les bonnes raisons. Nous sommes capables de travailler de la bonne façon dans l’objectif ultime de développer des joueurs de hockey. On veut former des joueurs professionnels et c’est en leur offrant un bon encadrement junior qu’on peut y parvenir.»