Tennis

Bouchard en huitièmes de finale!

Louis Butcher

Publié | Mis à jour

Eugenie Bouchard a fait taire les mauvaises langues une nouvelle fois en remportant sa troisième victoire d’affilée aux Internationaux de tennis des États-Unis, vendredi.

Au terme d’un duel intense qui aura duré deux heures et 48 minutes, la 25e favorite est venue à bout de la coriace Dominika Cibulkova en trois manches de 7-6 (9), 4-6 et 6-3.

La Québécoise accède au quatrième tour du dernier tournoi majeur de la saison pour la deuxième année de suite.

Cette autre brillante performance lui vaudra maintenant de rencontrer dimanche l’Italienne Roberta Vinci, qui l’avait humiliée 6-1 et 6-0 il y a un peu moins de deux semaines à New Haven.

«Je ne sens plus mon corps, s’est exclamée Bouchard avant de quitter le terrain. Quand je visionnerai ce match à la télévision, je pense que je vais avoir une crise cardiaque...»

Bouchard, celle qu’on a connue l’an passé et qui a occupé le 5e rang mondial, est soudainement réapparue à New York.

Retrouvailles avec Connors

Est-ce la contribution de son conseiller, Jimmy Connors, à ses côtés pendant cinq jours avant son premier match, qui a fait la différence?

Ne sautons pas trop rapidement aux conclusions, mais les conseils de cette légende du tennis américain n’ont certes pas nui.

Et le vœu de Bouchard de revoir son nouveau mentor sera exaucé puisque Connors, retenu à l’extérieur, reviendra dans son entourage pour la prochaine rencontre de la Québécoise dimanche.

Plus que jamais, en retrouvant ses repères et sa combativité qu’elle avait perdus depuis le début de la saison, la Québécoise tend à démontrer qu’une grosse partie du problème était bel et bien Sam Sumyk, son entraîneur, qu’elle a congédié en juin dernier après son élimination hâtive – une autre – à Wimbledon.

Du match de vendredi, on retiendra notamment qu’elle a été bien appuyée par son service, qui lui a fait gagner des points précieux.

Son premier service a trouvé la cible dans 65 % des occasions, du rarement vu ces dernières semaines. Et que dire de son taux de réussite de 73 % sur ses premières balles!

Bien sûr, tout n’a pas été parfait. Mais bon, ses statistiques démontrent qu’elle est sur le chemin de la «guérison».

Elle a commis 29 fautes directes, dont seulement sept à la deuxième manche, contre 45 pour Cibulkova.

Elle a également dominé au chapitre des coups gagnants: 39 à 37.

Cinq balles de manche

Cette bataille épique s’est manifestée dès la première manche, qui a duré 71 minutes à elle seule.

À 6-5, Bouchard, à son service, a sauvé deux balles de manche et forcé la tenue d’un bris d’égalité.

Sa rivale, 50e raquette mondiale, a eu deux autres occasions de sceller l’issue de la manche, sans toutefois réussir, à son grand désarroi, laissant même par la suite une balle de manche à Bouchard, qui l’a loupée à son tour.

À 7-8 au bris, Cibulkova s’est offert une autre balle de manche, mais en vain.

Puis, à 10-9, Bouchard est passée aux actes sur le service de la Slovaque. Sous les cris d’une foule conquise, la Québécoise a gagné ce premier «set» âprement disputé.

Trois bris

Mais Cibulkova n’avait pas dit son dernier mot.

Menée 1-3, elle a remporté d’abord le jeu suivant où, pendant 11 minutes, elle s’est battue sans relâche pour briser le service de son adversaire.

Deux autres bris lui ont valu une avance de 5-3 et, sur son service, d’égaler les chances.

Au troisième, malgré un faux départ, Bouchard, brisée d’entrée, s’est ressaisie pour porter la marque à 4-1, puis à 5-3.

C’est à sa deuxième balle de match, sur son service, qu’elle a mis fin au débat.

Bouchard tentera d’égaler dimanche, contre Vinci, sa meilleure performance de la saison, soit quatre victoires d’affilée, obtenue aux Internationaux d’Australie en janvier.

Du succès en double également

Tout semble sourire à Eugenie Bouchard, qui a également remporté son match en double mixte en soirée.

En compagnie de l’Australien Nick Kyrgios, l’athlète de Westmount l’a emporté 5-7, 6-3 et 10-3 sur l’Ukrainienne Elina Svitolina et du Néo-Zélandais Artem Sitak.

Au prochain tour, la paire canado-australienne fera face aux quatrièmes favoris de la compétition, la Suisse Martina Hingis et l’Indien Leander Paes.

Bouchard avait également gagné son premier match en double féminin avec sa partenaire Russe Elena Vesnina.