Hockey

Poulin de retour avec les Stars

Étienne Bouchard

Publié | Mis à jour

Tel que prévu, l’attaquante Marie-Philip Poulin a été sélectionnée par les Stars de Montréal lors du repêchage de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF), dimanche.

L’organisation avait déjà confirmé la venue de la joueuse étoile en juin dernier.

Il s’agit d’un retour aux sources pour Poulin, qui a porté l’uniforme de la formation québécoise de 2007 à 2009 avant de se retrouver avec les Terriers de l’Université de Boston durant quatre ans. Les Stars ont utilisé leur choix de premier tour, le troisième au total, pour obtenir les services de Poulin.

«C’est une journée importante pour la promotion et le rayonnement du hockey féminin au Québec, a commenté en entrevue téléphonique la directrice générale de l’équipe montréalaise, Meg Hewings. Elle représente une inspiration et un modèle à suivre pour de nombreuses jeunes filles l’ayant vue jouer.»

«Avec l’entraînement, l’organisation des sports, je vais être plus près de ma famille. Je savais que ça allait être une bonne décision et je suis très contente d’être revenue», avait de son côté mentionné Poulin dans un récent entretien au Journal de Québec.

La Québécoise a été à l’origine des deux médailles d’or du Canada aux Jeux olympiques de 2010 et 2014, inscrivant le but vainqueur lors des deux finales.

«Grâce à elle, nous avons vécu des moments rassembleurs. C’est une hockeyeuse émérite qui marque des buts importants et une joueuse très créative provoquant plusieurs choses sur la glace», a ajouté Hewings.

«Ce sera une année spéciale pour nous, car nous pourrons miser sur plusieurs leaders. On a quelques membres qui ont agi comme capitaine de leur équipe nationale à un moment ou à un autre, dont Julie Chu, Caroline Ouellette et Marie-Philip. Les deux dernières ont aussi su entretenir une belle proximité.»

D’autres joueuses pourront briller

Les Stars ont également ajouté Katia Clément-Heydra, une ancienne des Martlets de McGill, à leur effectif avec leur choix de deuxième tour. Karell Emard, Leslie Oles, Alyssa Sherrard, Michelle Daigneault, Audrey Morand, Sara

Lachance, une ancienne des Carabins de l’Université de Montréal, et Melinda Prevost ont aussi été sélectionnées par le club, dans l’ordre.

Parmi elles, Oles a particulièrement attiré l’attention de Hewings. Tout comme Poulin, elle effectuera un retour dans la LCHF, ayant joué avec les Stars durant quelques saisons lors de la décennie précédente avant de porter l’uniforme des Martlets pendant cinq ans.

«Elle est très dynamique et intelligente sur la glace. Parfois, l’adaptation entre le niveau universitaire et notre circuit est difficile, mais pour elle, ce sera facile», a dit la DG à propos de celle ayant totalisé 14 buts et 17 aides pour 31 points en 18 matchs, la saison passée.

Une cuvée de qualité

Avec le premier choix de l’encan, le Thunder de Brampton a jeté son dévolu sur Sarah Edney. Emily Fulton est ensuite devenue membre des Furies de Toronto.

De son côté, Hayley Wickenheiser est maintenant une porte-couleurs de l’Inferno de Calgary. Celle qui a été choisie au quatrième rang de la deuxième ronde a récolté quatre médailles d’or olympiques avec l’équipe canadienne.

«Nous visons la coupe Clarkson, évidemment, mais nous sommes conscients que plusieurs gros noms se retrouvent dans la ligue. Il y aura toute une compétition», a résumé Hewings.

La formation montréalaise amorcera sa saison le 17 octobre à l’aréna Étienne-Desmarteau face à Brampton.