Tennis

La copine de Wawrinka brise son silence

Publié | Mis à jour

Donna Vekic, amie de cœur de Stan Wawrinka, a parlé pour la première fois au sujet de la controverse entourant les propos disgracieux de Nick Kyrgios à la Coupe Rogers de Montréal.

La déclaration de la Croate de 19 ans fut brève, mais claire.

«Ce n’est pas facile, mais j’essaie de me concentrer sur mon tennis, a dit Vekic au quotidien britanno-colombien The Province, mercredi. Je n’ai pas parlé à Kyrgios, mais c’est une chose très décevante pour notre sport.»

«J’espère que cela ne se produira plus parce que ce n’est pas très bon pour l’image de notre sport.»

La 128e joueuse mondiale n’a pas commenté directement les propos du bouillant Australien, qui a lancé en plein match à Montréal une remarque insultante à Wawrinka :

«(Thanasi) Kokkinakis a couché avec ta blonde. Désolé de te dire ça», a-t-il lancé entre deux échanges.

Kyrgios s’est finalement excusé auprès du Suisse, mais a tout de même reçu une amende de 12 500 $ de la part de l’ATP pour ses commentaires lancés au Suisse, mais aussi des déclarations jugée inacceptables dites à un préposé aux balles.

D'autres sanctions pourraient être ajoutées au terme d'une enquête afin de déterminer si les actions ont violé d'autres codes et politiques, notamment celles relatives au comportement et à l'intégrité du sport.

Kokkinakis a déclaré lundi avoir discuté avec Wawrinka et sa copine. Le jeune Australien a fréquenté Vekic avant qu’elle ne devienne la copine de Wawrinka.

Kokkinakis a aussi eu une discussion avec Kyrgios. «Je lui ai dit qu’il ne pouvait pas faire ça, et que s’il avait un problème, il devait en parler en privé», a-t-il dit à une chaîne américaine.