LNH

Un policier aurait conduit Kane à la maison

Publié | Mis à jour

Un policier de Buffalo aurait transporté Patrick Kane, sa présumée victime et deux autres personnes du SkyBar au domicile de la vedette des Blackhawks de Chicago le soir de l'hypothétique agression sexuelle dans laquelle l’Américain serait impliqué, selon ce qu’a rapporté le Buffalo News, dimanche.

Il n’est pas clair si Thomas English, censément un ami de longue date de Kane puisqu’il a travaillé comme chauffeur personnel de l’attaquant pendant cinq ans, était en dehors de ses heures de travail quand il a conduit le groupe à Hamburg, le soir du 2 août.

La police de Buffalo a indiqué qu’English a pris une moitié de quart de travail de congé ce soir-là, mais l’agent déclare pourtant qu’il a pris congé toute la soirée.

English a également affirmé aux enquêteurs qu’il a laissé Kane et les trois autres individus à la maison avant de quitter pour son propre domicile. Il nie le reportage du Buffalo News qui révèlent que la présumée victime a été forcée par son amie de se rendre au domicile de Kane pour l’accompagné. «Il s’agissait d’une entente mutuelle», assure-t-il.

Une semaine après l’incident, une femme a porté plainte contre Kane pour agression sexuelle. La victime se serait rendue à l’hôpital où elle aurait subi des tests destinés aux victimes de viol.

Les autorités ont précisé qu’ils attendaient les résultats de ces tests. La police aurait d'ailleurs fouillé la maison de l'étoile du hockey à la recherche de preuves.

Elles auraient aussi indiqué que la procureure responsable du dossier est Roseanne Johnson, qui se spécialise dans les cas d'agression sexuelle.