Tennis

Bon départ pour Pospisil

Publié | Mis à jour

Vasek Pospisil aime Montréal et il aime gagner à Montréal.

Demi-finaliste dans la métropole il y a deux ans, le Canadien en a de nouveau fait la démonstration mardi, remportant 6-4 et 6-3 son duel de premier tour face au qualifié taïwanais Yen-Hsun Lu, 82e joueur au monde.

«Je ressentais beaucoup d’émotions après le match, j’avais beaucoup de souvenirs en tête, a raconté – en français - le 45e mondial au sujet de son retour dans la métropole québécoise. C’était très spécial pour moi de jouer sur ce terrain aujourd'hui [mardi].»

«La foule était incroyable, comme d’habitude.»

Si le pointage laisse croire à un match facile pour Pospisil, sur le terrain, la bataille fut par moment acharnée. Le joueur de 25 ans a admis avoir trouvé difficile de servir contre un habile retourneur.

«C’était un premier match difficile. Il retournait bien, mais j’ai été capable d’élever mon jeu quand ça comptait, a analysé le Canadien. Sauf que je sais que je peux faire mieux encore dans mes prochains matchs.»

Cette rencontre fut aussi synonyme de soulagement pour Pospisil, qui avait peiné à servir à l’entraînement au cours des derniers jours. Mais son épaule endolorie l’a laissé tranquille à un moment opportun.

Comme en 2013

Au deuxième tour, Pospisil retrouvera un visage connu : celui du géant américain John Isner, un puissant serveur qui a atteint la finale de ses deux derniers tournois. Les deux hommes avaient croisé le fer à Montréal il y a deux ans, et Pospisil, en route vers le carré d’as, avait eu le dessus.

Isner, 12e au monde, a battu l’Allemand Benjamin Becker 6-4, 6-7 (6) et 6-3, mardi.

«Je vais devoir me servir des occasions qu’il va me donner, a commenté Pospisil. Mais je préfère ne pas trop penser à ce match pour le moment. Je vais me reposer un peu avant!»

«J’étais rouillée» - Bouchard - TVA Sports