Impact

Il est arrivé!

Publié | Mis à jour

Avant même d’avoir joué un seul match avec l’Impact, Didier Drogba a été accueilli en héros par des centaines de partisans en liesse venus lui souhaiter la bienvenue à l’aéroport Montréal-Trudeau, mercredi.

Fraîchement débarqué d’un avion en provenance de Londres, l’attaquant ivoirien a été acclamé par une foule impressionnante qui faisait le pied de grue depuis presque une heure pour le voir, au son des tambours et des chants.

Amateurs du onze montréalais, membres de la communauté ivoirienne et simples curieux ont répondu en masse à l’appel de l’Impact, qui avait convié ses adeptes à l’aérogare.

Alors que la foule était déjà chauffée à blanc par sa seule apparition, le charismatique athlète a déclenché une véritable folie en prenant la pose pour quelques «selfies».La ferveur des amateurs était telle que l’ancienne gloire de Chelsea a dû s’éclipser rapidement, sans s’adresser aux médias.

Les partisans l’ont accompagné chaleureusement vers son véhicule en scandant son nom.

Le nouveau héros sera officiellement présenté aux journalistes jeudi lors d’une conférence de presse, en compagnie du propriétaire Joey Saputo.

Un grand moment

Une fois la frénésie passée, les dirigeants du club montréalais s’entendaient tous pour dire que l’arrivée de Drogba marque un moment charnière dans l’histoire de l’équipe

«Le rêve commence, a commenté le vice-président Nick De Santis. On a eu un des joueurs importants avec l’équipe, mais Didier représente une véritable vedette internationale, qui répond à toutes les attentes de cette ville.»

«Ça ne se compare pas à aucune autre embauche dans l’histoire de l’Impact, a concédé le directeur technique Adam Braz, qui est dans l’entourage du club depuis plus d’une décennie. C’était incroyable, fantastique. Les gens en si grand nombre, l’atmosphère...de voir comment Didier a apprécié, c’est une grande journée pour nous.»

De Santis s’est dit convaincu que l’accueil des Montréalais avait touché l’athlète de 37 ans droit au cœur.

«Je pense qu’il s’attendait à une foule nombreuse, mais pas à ressentir autant d’émotions. Pour lui, c’était important de se sentir apprécier immédiatement.»

«Il faut que cette énergie se transporte au stade, a poursuivi l’ancien entraîneur. On a amené à Montréal une vedette internationale qui a joué au plus haut niveau, maintenant c’est aux spectateurs de nous démonter qu’ils sont capables de supporter ce club et ce joueur.»

Des partisans comblés

L’avenir nous dira si l’appel de De Santis a été entendu, mais les partisans rencontrés étaient unanimes : l’arrivée de Drogba accroit encore plus leur attachement à l’équipe.

«Dès qu’on a su que Didier venait à Montréal, on a compris que l’Impact changeait de calibre. Qu’il ait choisi Montréal plutôt que Chicago, ça nous a fait chaud au cœur et on voulait le remercier. On veut lui montrer que le soccer existe et est vivant à Montréal», a confié Jacques, détenteur d’abonnements de saison depuis deux ans qui avait pris une journée de congé afin de saluer l’Ivoirien.

«C’est un moment historique pour la ville de Montréal, on n’a jamais eu de telle vedette au foot, a observé Chantal Goulet, qui s’était déplacée depuis St-Hyacinthe en compagnie des membres de l’association ivoirienne du coin.

J’allais souvent voir l’Impact, mais maintenant je songe même à acheter des billets de saison.»

En matinée, le nouveau joueur désigné de l'Impact de Montréal a tweeté une photo de lui aux commandes de l'avion qui le mène de Londres à Montréal.