Crédit : Paul Tizzard/QMI Agency

Hockey

Un joueur de la KHL perd patience

Publié | Mis à jour

Une autre histoire de salaire impayé dans la Ligue continentale de hockey (KHL) fait surface.

Un gardien canadien du nom de Mark Dekanich s’est insurgé sur Twitter, à la fin de la dernière semaine, se plaignant de ne pas avoir reçu la totalité de sa paye des cinq derniers mois de la part de son équipe, le Medvescak de Zagreb.

«C’est drôle que le Medvescak ait commencé son camp d’entraînement même si les joueurs n’ont pas été payés pour la saison dernière, a écrit Dekanich. Non, ce n’est pas drôle.

«Après avoir patiemment attendu pendant cinq mois (!) pour recevoir le tiers de mon salaire, j’en ai assez. Prendre parole sur les réseaux sociaux est mon dernier recours. Payez-moi.»


Ce scénario n’est pas inédit depuis la fondation de la KHL, en 2008. Pas plus tard qu’en avril dernier, The Associated Press, rapportait que le HC Sotchi n’avait pas payé ses joueurs depuis quatre mois. Le Slovan Bratislava se dit également en voie de payer ses joueurs, à l’approche de la campagne 2015-2016.

À la fin de 2014, la KHL a déclaré surveiller les finances de ses équipes et refuser de baisser les salaires des joueurs malgré la faiblesse du rouble, la monnaie russe.