Sports amateurs

Le bronze pour les pongistes canadiennes

Sportcom

Publié | Mis à jour

Le Canada a ajouté deux médailles de bronze en tennis de table, mardi, aux Jeux panaméricains.

Chez les femmes, la Québécoise Alicia Côté et les pongistes canadiennes ont été blanchies 3-0 par les Américaines mardi matin, à Markham, mais leur présence en demi-finale de l’épreuve par équipe leur permettra de repartir des Jeux panaméricains avec une médaille de bronze.

Les représentants canadiens ont vécu le même scénario. Même s’ils ont été défaits 3-0 par le Brésil, Marko Medjugorac, Pierre-Luc Thériault et Eugene Wang ont obtenu une médaille de bronze.

«Notre but était de gagner une médaille. Nous l’avons réalisé, alors nous sommes vraiment contentes, même si nous aurions aimé nous rendre en finale», a précisé Côté, 15 ans, deuxième plus jeune pongiste en action chez les femmes aux Jeux panaméricains.

Les Américaines n’ont toujours pas perdu une partie dans le tournoi jusqu’à présent, elles qui ont gagné leurs deux matchs des préliminaires et leur quart de finale 3-0.

«Elles sont vraiment bonnes, elles jouent vraiment rapidement, a mentionné la Drummondvilloise. Elles ont plus d’expérience, elles sont deux à être vraiment de haut niveau. Elles ont été plus vite que nous aujourd’hui [mardi], c’est ce qui a fait la différence.»

«C’est sûr que nous avons été malchanceuses. Le sort a fait que nous sommes tombées sur elles. Nous aurions préféré rencontrer les Brésiliennes.»

Les Brésiliennes justement, tombeuses des Portoricaines 3-1 dans l’autre demi-finale, se mesureront aux Américaines en soirée.

Une médaille amère

«Nous sommes satisfaits d’avoir une médaille, mais c’est toujours décevant de perdre. Même si nous avons rencontré la meilleure équipe du tournoi, nous aurions aimé jouer un meilleur match», a estimé de son côté Thériault.

«Quand nous allons avoir eu le temps de digérer (le revers), nous serons contents d’avoir une médaille.»

Le premier affrontement entre Wang, d’Ottawa, 58e sur l’échiquier international, et Hugo Calderano, 76e, s’est rendu à la limite, mais c’est le Brésilien qui a triomphé 7-11, 11-4, 11-9, 8-11 et 11-5.

Thériault, classé 318e, a gagné 11-5 d’entrée de jeu contre Gustavo Tsuboi dans le deuxième duel, mais son rival est revenu en force pour enlever les trois manches suivantes 11-6, 11-6 et 11-5.

«Tsuboi c’est quand même un bon joueur, il est 55e au monde. Je savais que ça allait être dur. Je suis juste un peu déçu parce que j’avais vraiment de la difficulté en service-remise et que je n’ai pas réussi à m’adapter», a précisé l’athlète de Saint-Fabien, dans le Bas-Saint-Laurent.

En double, Thériault et Medjugorac, de Sherbrooke, ont retrouvé Tsuboi et Thiago Monteiro. Ces derniers ont été rapides sur la gâchette, les liquidant 11-6, 11-7 et 11-7.

Meilleur pays des Amériques au classement international, en 21e place, le Brésil s’est donc révélé un test des plus ardus pour les Canadiens.

«L’autre équipe était juste plus forte que nous. C’était une grosse commande pour Wang en simple et pour moi aussi, en simple et en double, a confirmé Thériault. Tous nos matchs étaient difficiles et, malheureusement, nous n’avons pas réussi à en gagner un.»

«Ils n’ont pas fait d’erreur en début de point, a mentionné Medjugorac. De notre côté, nous avons pris des chances, nous avons essayé des choses, mais ça n’a juste pas marché. Nous n’avons pas de regret, je pense que nous avons fait un bon match quand même.»