Crédit : AFP

Cyclisme

Hugo Barrette remporte une troisième médaille

Alain Bergeron

Publié | Mis à jour

Une veille de tornade émise dans la région de Toronto s’est transformée en simple orage, dimanche soir. Un peu à l’image d’Hugo Barrette qui visait une troisième médaille d’or au vélodrome pour finalement repartir avec une de bronze!

Même en terminant troisième à l’épreuve remplie d’imprévues du keirin, le pistard originaire des Îles-de-la-Madeleine a conclu son passage convaincant aux Jeux panaméricains avec le sourire.

Forcé à se hisser dans la piste dans le dernier virage à la suite d’une manœuvre de l’Argentin Leandro Bottasso, Barrette a prouvé par son coup de rein dans les 100 derniers mètres qu’il appartenait maintenant à l’élite mondiale des sprinteurs.

En position désavantageuse, il a pourtant remonté jusqu’en troisième place et même raté l’or par l’épaisseur d’un boyau.

«Dans mon livre, j’ai gagné parce que de revenir d’aussi loin à moins de 100 mètres de l’arrivée, je pense qu’aucun autre coureur ne pourrait faire ça», a exprimé le cycliste de 24 ans, pour qui l’ambiance générée par la foule, «c’était comme une médaille d’or».

«Le message est passé»

Le Canada pourrait avoir trouvé le nouveau missile qu’il attendait depuis longtemps d’une manufacture qui a déjà donné de grands noms comme Curt Harnett et Gordon Singleton.

Au vélodrome de Milton, Barrette est devenu le premier pistard canadien à remporter trois médailles dans les mêmes Jeux, le premier à se couvrir d’or depuis Singleton en 1979.

Après le sprint par équipe en compagnie de Joseph Veloce et Evan Carey, jeudi soir, le Québécois a enchaîné avec une autre médaille d’or à l’épreuve convoitée du sprint individuel de samedi.

Avec cet épisode qu’il qualifie «d’événement marquant de sa carrière», son nom commencera à circuler, selon lui.

«Le message est passé, c’est certain. Des courses d’envergure comme ici, il n’y en a pas beaucoup. Il y a les Championnats mondiaux, les Jeux du Commonwealth, les Jeux olympiques. Tout le monde a entendu mon histoire et tout le monde sait que je m’en viens», a commenté le natif de Cap-aux-Meules, qui a posé dimanche avec Singleton et Harnett, chef de mission du Canada à ces Jeux.

Un fort appui

Une fois les cérémonies terminées, Barrette a marché sur la piste pour aller joindre sa famille aux abords de l’ovale. Il a enlacé sa mère et son père, devant qui il a rarement l’occasion de se produire.

«J’ai senti un support incroyable. Des Îles-de-la-Madeleine, puis du Québec au Canada au complet, j’ai rarement ressenti autant d’amour. Je m’en suis servi pour aller chercher de bonnes performances», a-t-il remercié.

Pelletier-Roy bronzé

Cinquième à l’épreuve de l’omnium – sa spécialité –, Rémi Pelletier-Roy a atténué sa déception en contribuant à la médaille de bronze à la poursuite par équipe, dimanche.