Repêchage 2015

Noah Juulsen, le choix des Canadiens

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Canadiens ont finalement conservé leur choix de premier tour. Avec le 26e choix du repêchage, Trevor Timmins a prononcé vendredi soir le nom de Noah Juulsen, un défenseur à caractère offensif.

Marc Bergevin a toujours martelé qu’une équipe n’a jamais assez de bons défenseurs. Il a poursuivi dans cette foulée en ajoutant un arrière droitier de 6 pieds 1 pouce et 181 livres.

«Depuis mon arrivée à Montréal, on avait repêché au premier tour uniquement des attaquants avec Alex ¬Galchenyuk, Michael McCarron et ¬Nikita Scherbak, a rappelé Bergevin. On sentait un besoin d’apporter de la profondeur à la ligne bleue. Juulsen est le défenseur d’aujourd’hui dans la LNH et nous étions très heureux de voir qu’il était encore là au 26e échelon.»

Originaire d’Abbotsford en Colombie-Britannique, Juulsen porte les couleurs des Silvertips d’Everett, la même équipe que le choix de 1er tour du CH en 2014, le Russe Nikita Scherbak.

«Oui, je me doutais que le Canadien représentait une possibilité, a expliqué Juulsen, encerclé par une dizaine de journalistes au BB&T Center. J’ai eu une bonne rencontre avec eux [vendredi] matin.»

Coéquipier de Scherbak

En 68 matchs l’an dernier à Everett, Juulsen a amassé 52 points (9 buts,

43 passes) en plus d’afficher un différentiel de +22. Il a dominé les défenseurs de son équipe pour les points. Il était le quart-arrière de l’équipe en supériorité numérique. Scherbak avait mené l’équipe avec 82 points.

Avec Kevin Constantine derrière le banc, les Silvertips priorisaient la défense avant l’attaque. Par conséquent, les 52 points de Juulsen attirent l’attention. À sa première saison dans la Ligue de l’Ouest, il avait obtenu seulement 10 points.

Bon patineur, bonne vision

Aux dires des recruteurs sondés par Le Journal de Montréal, Juulsen est un défenseur qui transporte très bien la rondelle, il a une bonne vision et un très bon tir. S’il pouvait se comparer à un défenseur de la LNH, le nouveau protégé du Tricolore s’est tourné vers un joueur des Canucks de Vancouver.

«Je dirais Kevin Bieksa, a-t-il répliqué. Dans ma jeunesse, j’étais un immense partisan des Canucks. J’ai toujours calqué mon jeu sur lui. Il joue avec beaucoup de caractère.»

Selon la centrale de recrutement de la LNH, Juulsen était le 22e plus bel espoir en Amérique du Nord.

Le but...

À la veille du jour J, Timmins avait dit qu’il songerait à descendre de quelques rangs afin de garnir sa banque d’un choix supplémentaire. Le directeur du recrutement avait toutefois précisé qu’il conserverait son choix si l’un des joueurs recherchés était toujours disponible à son rang. C’était visiblement le cas avec Juulsen.

Bergevin et Timmins ont marché vers le podium au son de la musique de Loco Locass avec la chanson «Le but (Allez Montréal)». Il s’agissait d’un beau clin d’œil de la part de l’organisation des Panthers.

Quelques secondes plus tard, Bergevin a montré toute sa classe en remerciant Dale Tallon avec qui il a appris son métier à Chicago. Tallon occupe maintenant le poste de DG des Panthers.

«C’était important pour moi de le faire, Dale m’a donné ma première chance dans la LNH et je ne peux pas l’oublier», a souligné le jeune DG du Tricolore.