Repêchage 2015

Attaque ou défense?

Publié | Mis à jour

Les Canadiens, comme toutes les équipes de la LNH, espéreront combler plusieurs besoins lors du prochain repêchage.

Assurément, repêcher un gardien de but ne devrait pas en être un. Avec Carey Price bien en selle et la sélection de Zachary Fucale en 2013, le Tricolore est bien nanti à cette position.

Il avait jeté son dévolu sur le géant Michael McCarron en 2013 ainsi que sur le prometteur attaquant Nikita Scherbak en 2014. Marc Bergevin sera peut-être tenté de mettre la main sur un défenseur au premier tour.

On peut dire que Nathan Beaulieu a gradué avec le grand club alors que Greg Pateryn et Jarred Tinordi frappent toujours à la porte. Outre ces trois joueurs, le Tricolore avait ajouté, en 2014, un colosse de 6 pi 4 po, Brett Lernout, au troisième tour du repêchage.

Si les Canadiens pensent prévoir une fin de moins en moins heureuse de son association avec Tinordi, ils pourraient ne pas résister à la tentation de mettre la main sur un arrière.

Dans le cas contraire, ils sélectionneront un attaquant au premier rang pour la quatrième année consécutive.

La formation montréalaise a connu quelques ratés cette saison à l'attaque, prenant le 20e échelon dans la LNH avec 214 buts. Elle n’a également que réussi 25 buts en 12 sorties en séries éliminatoires, au 13e rang sur 16 pour la moyenne de buts par rencontre, seulement devant les Capitals de Washington, les Sénateurs d’Ottawa et les Penguins de Pittsburgh.

Bien sûr, Charles Hudon, Sven Andrighetto, Christian Thomas et Michaël Bournival sont toujours dans les plans de l’équipe, mais aucun d’eux ne dépasse 6 pieds.

Bien que la grandeur ne fait pas foi de tout, loin de là, mais un gros attaquant, a priori un joueur de centre, est ce que recherche le Tricolore depuis des lunes.