Repêchage 2015

Top 10 des espoirs de la LHJMQ : positions 5 à 1

Publié | Mis à jour

Le repêchage de la Ligue nationale de hockey aura lieu la semaine prochaine à Sunrise, en Floride, et la LHJMQ sera bien représentée dans la cuvée 2015.

Pour votre bon plaisir, voici les cinq meilleurs espoirs du circuit Courteau à être admissibles au prochain encan de la LNH, qui sera présenté sur nos ondes :

5.  Evgeny Svechnikov (Screaming Eagles du Cap-Breton), ailier droit, 6 pi 2 po, 199 lb

Le Russe a terminé au deuxième rang du classement des pointeurs de première année, avec 78 points en 55 parties, dont 32 buts. Seul l’attaquant des Remparts de Québec Dmytro Timashov, avec ses 90 points en 66 duels, l’a surpassé.

Il a terminé au troisième rang des pointeurs des Screaming Eagles du Cap-Breton, derrière Kyle Farrell et Maxim Lazarev. De plus, Svechnikov a passé 70 minutes au banc des punitions. Il a également écopé d’une suspension de trois parties pour avoir donné un coup de bâton violent au cou d’un adversaire.

Svechnikov a été le joueur de la semaine de la LCH, en janvier, alors qu’il avait amassé neuf points en trois parties, dont deux duels de quatre points.

Avant de faire le saut en Amérique du Nord cette saison, le Russe faisait partie de l’organisation des Ak Bars de Kazan, une équipe de la Ligue continentale de hockey, avec qui il a disputé trois parties. Il a surtout évolué pour l’équipe junior.

4. Filip Chlapik (Islanders de Charlottetown), centre, 6 pi 1 po, 196 lb

Chlapik a connu une excellente première campagne en Amérique du Nord, en provenance de Prague en République tchèque.

Le joueur de centre de 6 pi 1 et 196 lb a terminé la saison 2014-2015 avec 33 buts et 42 aides, pour 75 points. Il a ainsi fait la pluie et le beau temps à Charlottetown en compagnie de son coéquipier Daniel Sprong (88 points).

Chlapik a également participé au tournoi Ivan Hlinka cette saison, amassant cinq points en cinq matchs.

Avant de faire le voyage jusqu’en Amérique du Nord, Chlapik a évolué pour l’équipe junior du Sparta de Prague.

Il est classé au 18e rang des patineurs nord-américains du classement final de la Centrale de recrutement de la LNH.

3. Thomas Chabot (Sea Dogs de Saint John), défenseur, 6 pi 2 po, 180 lb

Chabot est l’espoir québécois le mieux classé par la Centrale de recrutement de la LNH.

À sa deuxième saison avec les Sea Dogs de Saint John, le défenseur de 6 pi 2 po a amassé 41 points, dont 12 buts, tout en maintenant un différentiel de +6. Il a ainsi presque doublé son nombre de points de sa première saison dans la LHJMQ, où il avait conservé une fiche d’un but et 21 aides, pour 22 points, avec un horrifiant différentiel de -29.

Le natif de Sainte-Marie a obtenu, en 2014-2015, un point lors de huit matchs consécutifs.

Au niveau international, il a remporté la médaille de bronze avec la formation canadienne lors du Championnat du monde des moins de 18 ans.

2. Jakub Zboril (Seadogs de Saint John), défenseur, 6 pi 1 po, 184 lb

Le Tchèque de 6 pi 1 po n’a peut-être disputé que 44 parties pour les Sea Dogs de Saint John à sa première saison dans la LHJMQ, mais il a tout de même trouvé le moyen d’amasser 33 points, dont 13 buts.

Grâce à ses prouesses offensives, Zboril est ainsi devenu celui qui a marqué le plus de buts pour un défenseur de première année de l’histoire des Sea Dogs.

Zboril a également une pincée de robustesse à son arsenal, lui qui a passé 73 minutes au cachot. De plus, il a été suspendu à deux reprises par le préfet de discipline de la LHJMQ pour un coup de patin (1 match) et une mise en échec à la tête (2 matchs).

Avant de faire son entrée dans le circuit, alors qu’il a été sélectionné au cinquième rang du repêchage des joueurs européens, Zboril a évolué pour le HC Kometa de Brno.

Zboril est classé au 12e rang des patineurs nord-américains sur la liste de la Centrale de recrutement de la LNH. À la mi-saison, il était 11e.

1. Timo Meier (Mooseheads de Halifax), ailier droit, 6 pi 1 po, 209 lb

Le Suisse a fait la pluie et le beau temps dans la LHJMQ cette saison avec les Mooseheads de Halifax en compagnie de son coéquipier danois Nikolaj Ehlers.

Meier a terminé la campagne 2014-2015 avec 90 points, dont 44 buts, en 61 parties. Il a également ajouté 21 points en 14 duels éliminatoires.

Le joueur helvétique a d’ailleurs réussi une impressionnante séquence de 27 matchs avec au moins un point. Il s’agit de la deuxième séquence du genre cette saison dans la Ligue canadienne de hockey, derrière Ehlers et ses 33 duels d’affilée avec son nom sur la feuille de pointage.

Au dernier Championnat du monde, Meier a amassé six points, dont deux buts.

L’Avalanche du Colorado de Patrick Roy sera la 10e équipe à faire connaître son choix. Et s’il y a quelqu’un capable de venir piger dans le bassin de joueurs de la LHJMQ, c’est bien l’ancien pilote des Remparts de Québec.

La formation du Colorado a une philosophie basée sur l’offensive dans laquelle Meier pourrait bien cadrer.