Impact de Montréal

Toia et les éloges

Publié | Mis à jour

Donny Toia n’aime habituellement pas trop parler aux médias, mal lui en prit puisqu’en marquant son premier but en Major League Soccer, il s’est retrouvé avec plusieurs caméras devant lui, samedi soir.

Et cette fois-ci, il s’est prêté au jeu avec plaisir, au terme d’une victoire de 2-0 de l’Impact de Montréal sur l’Orlando City SC, au stade Saputo.

«C’est incroyable, j’ai réussi à me défaire de mon couvreur et à toucher le ballon de la tête.»

Nigel Reo-Coker, qui l’a côtoyé avec le Chivas USA la saison dernière, était très élogieux à son endroit.

«Je pense qu’il est notre joueur le plus constant, a assuré l’Anglais. Il est un des joueurs les plus sous-estimés et je vais aller jusqu’à dire qu’il est le meilleur arrière gauche de la ligue.»

Et Ciman

L’autre centre d’attention était le voisin de casier de Toia, Laurent Ciman, qui a connu une soirée exceptionnelle.

«Je suis sur le point de manquer de qualificatifs, a dit le gardien Evan Bush au sujet de son coéquipier. Il a un bon moteur, parfois j’aimerais mieux qu’il ne court pas à l’autre bout du terrain, mais on le prend comme il est.»

Frank Klopas a fait l’éloge du sens de l’anticipation du Belge.

«Il sait freiner les jeux dangereux avant même qu’ils ne surviennent», a indiqué l’entraîneur-chef.

Plus encore

Reo-Coker, qui a probablement joué son meilleur match de la saison, assure que le onze montréalais n’a encore montré qu’une fraction de ce qu’il peut faire.

«C’est une très belle performance d’équipe et je pense que nous n’avons pas encore tout vu, nous devons être constants afin de pouvoir le faire semaine après semaine.»

Et si le milieu de terrain a connu un bon match, c’est peut-être en partie parce qu’il a joué plus libéré en pouvant se porter à l’attaque plus souvent.

«Je voulais que [Marco] Donadel joue plus profondément afin de donner plus de liberté d’attaquer à Nigel», a expliqué Klopas.