LNH

Kucherov : en mode attente

Publié | Mis à jour

Jon Cooper ne dévoilera jamais ses secrets de l’infirmerie. Il le fera encore moins à la veille d’un sixième match d’une finale de la Coupe Stanley. L’entraîneur en chef du Lightning de Tampa Bay a toutefois tenu un discours assez positif au sujet de Nikita Kucherov.

Dans un chic hôtel du centre-ville de Chicago, Cooper n’a pas eu à patienter trop longtemps avant de parler de l’état de santé de son jeune ailier droit. Dès la deuxième question, il devait répondre à une question sur la blessure à Kucherov. C’était déjà surprenant que cette question n’ait pas servi d’ouverture à la conférence de presse.

Sous un ton léger, un collègue lui a demandé s’il pouvait nous offrir un bilan de santé détaillé, sachant très bien qu’il risquait de frapper un mur.

«Je vous aime, a répliqué Cooper. Mais, on devrait m’expliquer la définition du mot détaillé.»

Après une petite pause, l’ancien avocat a finalement offert une meilleure réponse.

«Nikita a fait le voyage à Chicago. Il se sent considérablement mieux par rapport à la nuit dernière. Pour être honnête, je croyais qu’il avait une chance de revenir au jeu lors du dernier match. Mais, ce n’était finalement pas possible. Il profitera maintenant d’une courte période de repos. Je ne veux pas me placer un pied dans la bouche et m’avancer trop rapidement, nous aurons une meilleure réponse quelques heures avant le prochain match.»

Un morceau important

Kucherov s’est blessé, possiblement à une épaule, en chutant lourdement contre le poteau en première période. Le Russe de 21 ans venait tout juste d’intercepter une mauvaise sortie de Corey Crawford. Incapable de décocher un tir rapidement, il a finalement terminé sa course dans le filet. Et, il en a payé le prix.

En 25 matchs depuis le début des séries, Kucherov a amassé 22 points (10 buts, 12 passes). Il se retrouve au deuxième rang des meilleurs marqueurs, un point seulement derrière Tyler Johnson, un autre membre du dynamique trio des «Triplés».

«Les blessures font partie de la réalité des séries, a rappelé le capitaine Steven Stamkos. Évidemment, Kuch est un gros morceau des succès de notre équipe. Il a marqué des buts importants depuis le début des séries. Il est vraiment un très bon joueur. Nous espérons le revoir pour le prochain match.»

«Malgré sa perte, nous avons trouvé une façon de créer l’égalité lors de la dernière rencontre, a continué Stamkos. Si jamais, Kuch devait déclarer forfait, d’autres joueurs prendront le flambeau. Nous avons beaucoup de profondeur et nous l’avons prouvé à plusieurs reprises.»

Johnson et Ondrej Palat ont terminé la dernière rencontre en compagnie de Stamkos ou de Jonathan Drouin. Mais, la magie des «Triplés» n’était pas la même.

Bishop se porte bien

Parmi les autres nouvelles en provenance de l’infirmerie, Cooper ne semblait pas trop inquiet au sujet de Ben Bishop. Absent pour le quatrième match de cette finale, le géant gardien a bloqué 27 tirs dans un revers de 2-1 contre les Blackhawks à sa dernière sortie.

«Ben se sent bien, il est beaucoup mieux, a souligné Cooper. J’ai trouvé qu’il a été sensationnel à son dernier match. Quand ton gardien donne deux buts, tu as normalement de bonnes chances de gagner. Nous devrons maintenant marquer plus de buts.»

À ce sujet, Stamkos n’a toujours pas touché la cible en cinq matchs contre les Hawks, prolongeant à sept sa série de rencontres sans but.

«Je veux aider mon équipe à gagner, peu importe la façon, a dit Stamkos. Nous avons de la difficulté à marquer, moi le premier. Nous trouverons une solution, nous n’avons pas le choix. Sur une note personnelle, j’aurai comme mission de jouer mon meilleur match des séries demain soir (lundi soir).»