LNH

Conn Smythe : ça se passe derrière

Publié | Mis à jour

Les candidatures de Duncan Keith et de Victor Hedman pour l’obtention du trophée Conn Smythe sont de plus en plus plausibles.

Les défenseurs des Blackhawks de Chicago et du Lightning de Tampa Bay se sont graduellement imposés comme les joueurs les plus indispensables de leurs équipes respectives au cours des séries.

Tout dépendra de l’issue de la finale de la coupe Stanley, mais Keith a tout de même une longueur d’avance sur son adversaire. Le numéro 2 avale une trentaine de minutes de temps de jeu par match et domine la colonne des pointeurs chez les défenseurs, avec une production de deux buts et 18 aides (20 points) en 21 rencontres. Hedman le suit à 14 points, dont un but, en 24 rencontres éliminatoires.

À ce niveau d’utilisation, il est encore plus impressionnant de voir que Keith pointe au sommet de tous les joueurs du circuit avec un différentiel de +15. Encore une fois, Hedman le talonne dans cette catégorie à +12, lui qui est employé en moyenne 23 min 55 s partie.

Leur impact sur la relance offensive est également fort important. Avec un pourcentage Corsi de 56,11 %, Hedman vient au cinquième rang de la LNH en séries pour la possession de rondelle. Son coéquipier à la ligne bleue Nikita Nesterov (57,50 %) le devance et n’est battu que par l’attaquant Brendan Gallagher, éliminé en même temps que les Canadiens de Montréal au deuxième tour par le Lightning.

Keith (54,79 %) fait également bonne figure dans cette catégorie, mais l’attaquant Marian Hossa (55,63 %) est le meilleur des Blackhawks.

Reste que Keith est probablement le joueur le plus dominant des Blackhawks et il faut rappeler qu’il a inscrit deux buts gagnants, ce que n’a pas accompli Hedman. Du côté du Lightning, on ne peut passer sous silence l’apport du trio des «Triplés», composé des attaquants Tyler Johnson, de Nikita Kucherov et d’Ondrej Palat.

Johnson est probablement le «rival» le plus sérieux de Hedman dans la course au Conn Smythe. Le petit attaquant mène la LNH pour les buts (13) et les points (23) depuis le début des séries et a inscrit pas moins de quatre buts décisifs, le plus haut total des éliminatoires devant Kucherov (3) et Patrick Kane (3). Ce dernier n’a cependant pas encore trouvé le fond du filet en finale de la coupe Stanley.

Kane a été nommé joueur par excellence des séries lors de la conquête des Blackhawks en 2013. Jonathan Toews (20 points) n'est pas à négliger pour le titre cette année, lui qui l'a décroché lors de la conquête précédente, en 2011.

Il faut remonter à 2007 et à la victoire des Ducks d'Anaheim pour nommer le dernier défenseur à avoir mis la main sur le Conn Smythe. Il s'agissait de Scott Niedermayer. Seuls neuf arrières ont reçu ce prix dans l'histoire.