LNH

Cooper n’a jamais songé à remplacer Bishop

Publié | Mis à jour

Parole de Jon Cooper, il n’a pas pensé un seul instant à retirer Ben Bishop de son filet.

Même si le gardien était visiblement en douleur tout au long du troisième match de la finale de la Coupe Stanley, lundi, il n’était pas question pour l’entraîneur-chef du Lightning de le remplacer par Andrei Vasilevski.

C’est ce qu’il a affirmé en conférence de presse après la victoire de son équipe, qui a ainsi pris l’avance 2-1 dans la série contre les Blackhawks.

Avant l’affrontement, Cooper a longuement discuté avec Bishop pour savoir dans quel état d’esprit... et de santé il se trouvait. Il a été rassuré par les propos de Bishop, qui tenait absolument à défendre la cage floridienne.

«Tu le vois dans le regard d’un joueur quand il est prêt ou quand il veut juste te faire plaisir. Ben voulait vraiment jouer, je l’ai vu dans ses yeux et il me l’a aussi confirmé, a indiqué Cooper.

«Si j’avais senti qu’il risquait de se blesser davantage, je l’aurais retiré du match. Je ne mettrai jamais un joueur en danger.»