Crédit : AFP

F1

Une journée à oublier pour Felipe Massa

Etienne Bouchard

Publié | Mis à jour

Le pilote de l’écurie Williams Felipe Massa a déjà relégué aux oubliettes la journée de samedi, qui, pour lui, fut tout sauf plaisante.

Malgré sa vaste expérience en Formule 1, le Brésilien a été incapable de franchir la première manche des qualifications du Grand Prix du Canada en raison de problèmes de performance. Il a pris le 17e rang et une remontée au classement, dimanche, paraît ardue.

«Je ne sais trop comment on appelle ça, mais on a eu des ennuis avec la batterie: le moteur n’avait aucune puissance et c’est la première fois que ça m’arrivait. Notre voiture n’était pas compétitive du tout et je ne sais trop pourquoi, a-t-il déclaré. Néanmoins, ce sont des choses qui surviennent et il faut effacer cela de la mémoire. Demain sera un autre jour.»

Le vétéran l’admet: la tâche de revenir de l’arrière ne sera pas de tout repos, même si le circuit Gilles-Villeneuve offre plusieurs chances de dépassement, sans oublier les nombreux abandons possibles.

«On est capable de connaître du succès ici; Valtteri [Bottas] l’a prouvé aujourd’hui [samedi], a précisé Massa. Cependant, j’avoue que rouler derrière 16 autos n’est pas l’idéal. Nous allons travailler fort pour remonter.»

Maintenant, en plus du moteur, le Sud-Américain devra bien jouer ses cartes. Pourrait-il utiliser des gommes tendres dimanche?

«On verra! Avec ce que nous avons réalisé en qualification, il y a plusieurs options à envisager», a-t-il dit, l’air plutôt résigné.     

«Notre équipe est affamée!» - Bottas

Pour une troisième année consécutive, l’autre porte-couleurs de Williams, Valtteri Bottas, a vécu un samedi après-midi agréable, car il a réalisé le quatrième meilleur tour de la séance.

Ainsi, comme ce fut le cas en 2013 et 2014, le Finlandais s’élancera de la deuxième ligne sur la grille de départ. Reste à savoir s’il pourra transposer ses succès pendant la course de dimanche. Il y a deux ans, il s’est contenté de la 14e place, tandis que le printemps passé, le conducteur de 25 ans a conclu au septième échelon.

Cette fois, il est confiant de faire mieux.

«Notre stratégie a été excellente et à mesure que la journée avançait, l’auto allait de mieux en mieux, a expliqué celui qui sera en quête d’un premier gain en 45 départs en Formule 1, dimanche. On doit aborder cette épreuve en se disant qu’on peut profiter de chaque opportunité. Contrairement à Monaco il y a deux semaines, on peut réaliser des dépassements sur cette piste.»

Bottas croit aussi que le choix de pneus sera primordial.

«On devra réagir rapidement; il faudra prendre la bonne décision au moment idéal, a-t-il ajouté. Il n’y a pas trop de menace en arrière et on est prêt à prendre des risques pour améliorer notre position. Notre équipe est affamée!»