LNH

«C’est difficile» - Drouin

Publié | Mis à jour

Jonathan Drouin n’est pas habitué de se retrouver dans le rôle de spectateur.

L’attaquant du Lightning de Tampa Bay était un joueur d'impact lorsqu'il a remporté la coupe du Président et la coupe Memorial en 2013 avec les Mooseheads de Halifax.

Depuis le début des séries éliminatoires, le joueur de 20 ans a la plupart du temps été tenu à l’écart.

Une situation avec laquelle il doit composer malgré lui.

«C’est différent et c’est difficile. Lors de mes années à Halifax, j’étais toujours utilisé. C’est sûr que je me trouve dans une position bien différente», a indiqué Drouin lors d’une entrevue accordée à la chaîne TVA Sports, mardi.

Le Québécois a disputé trois rencontres avec le Lightning depuis le début du grand bal du printemps.

Il faut dire que la formation floridienne peut compter sur plusieurs attaquants inspirés en ce moment, notamment le jeune Tyler Johnson, auteur de 12 buts et neuf aides en 20 matchs éliminatoires.

«Quand tu regardes les matchs du haut de la galerie de presse, c’est très différent. C’est plus relax. C’est là que j’apprends de mes coéquipiers, notamment en regardant des joueurs comme Stamkos, Johnson et Kucherov.

Drouin ne veut pas trop y penser, mais il a déjà sa petite idée sur ce qu’il ferait avec la coupe Stanley en cas de triomphe.

«J’amènerais la coupe Stanley à Mont-Tremblant pour faire une petite parade. Mais on n‘est pas encore rendu là!»