Coupe Memorial 2015

Les Generals sont champions!

Publié | Mis à jour

Qui a inscrit le dernier but dans un match de hockey au Colisée Pepsi de Québec? Cette question sera sûrement posée dans un jeu-questionnaire sur l’histoire sportive de la Vieille Capitale.
 
Et la réponse sera: Anthony Cirelli, des Generals d’Oshawa, aux dépens des Rockets de Kelowna. 

À voir : Sommaire

Extase totale pour McCarron

La taille joue contre Smith

Un but marqué à 1:28 de la prolongation qui a permis aux champions de la Ligue junior de l’Ontario (OHL) de mettre la main sur la coupe Memorial Mastercard, grâce à une victoire de 2-1 devant 10391 spectateurs.
 
«C’est incroyable! Nous étions une vraie équipe et à la fin nous étions la meilleure équipe», a lancé l’entraîneur-chef des Generals, D.J. Smith.
 
«C’est une victoire importante pour nos partisans. Vous avez pu constater l’appui qu’ils nous ont donné. Ces gens adorent leurs Generals et je suis très heureux pour eux.»
 
Cirelli a mis fin à ce 97e tournoi national quand il a bondi sur un retour de lancer et poussé la rondelle derrière le gardien Jackson Whistle.
 
La recrue de 17 ans avait également enfilé le premier but des vainqueurs durant un avantage numérique à la deuxième période.
 
«Anthony a travaillé tellement fort et c’est lui qui récolte le but gagnant. Il n’a peur de rien et c’est une belle récompense», a ajouté Smith qui remportait sa troisième coupe Memorial. Les deux premières, ils les avaient soulevés à titre d’entraîneur-adjoint chez les Spitfires de Windsor en mai 2009 et 2010.
 
Tomas Soustal a marqué celui des Rockets, qui ont dominé par 38-26 au chapitre des lancers. Les champions de la Ligue junior de l’Ouest (WHL) se sont toutefois butés au brio du gardien Ken Appleby.
 
«Ils ont eu le dessus sur nous jusqu’au milieu du match. Je continuais à dire que Kenny nous en volerait une et il l’a fait ce soir [dimanche]», a souligné Smith.
 
«On a eu plus de chances qu’eux et on avait le momemtum jusqu’à qu’on prenne une couple de pénalités. Les joueurs ont tout donné ce qu’ils avaient, mais ils n’ont pas été capables de concrétiser leurs chances», a pour sa part analysé l’entraîneur des Rockets Dan Lambert.
 
Les Generals ont remis la main sur le gros trophée pour la première fois depuis mai 1990. À l’époque, un adorable poupon devenu géant, Eric Lindros, défendait les couleurs de cette formation de l’Ontario.
 
Une équipe du circuit Branch n’avait pas soulevé la coupe depuis la conquête des Spitfires en 2010.
 
Les Rockets s’inclinaient pour la deuxième fois de leur histoire en finale du Championnat national. En 2003, ils avaient été battus par les Rangers de Kitchener.
 
Honneurs individuels
 
Mince consolation pour les Rockets, le joueur de centre Leon Draisaitl a reçu les trophées Stafford-Smythe et Ed-Chynoweth décernés au joueur le plus utile et au meilleur pointeur de la compétition. Curieusement, son nom a été omis au sein de l’équipe d’étoiles du tournoi!
 
Le prix Hap-Emms (meilleur gardien) a été remis à Appleby, des Generals, tandis qu’Alexis Loiseau, de l’Océanic de Rimouski, est le récipiendaire du George-Parsons (esprit sportif).
 
Enfin, outre Appleby, l’équipe d’étoiles de la Coupe Memorial est composée des attaquants Nick Merkley (Kelowna), Michael McCarron et Michael Dal Colla, d’Oshawa, ainsi que des défenseurs Ryan Graves, des Remparts de Québec, et Madison Bowey, des Rockets.