Coupe Memorial 2015

«Notre conte de fées s’est arrêté ce soir» - Samuel Morin

Publié | Mis à jour

«Notre conte de fées devait se terminer un jour. Il s’est arrêté ce soir», a imagé le défenseur de l’Océanic de Rimouski Samuel Morin, jeudi, au terme d’une défaite de 5-2 aux mains des Remparts de Québec lors du match bris d’égalité de la Coupe Memorial Mastercard.

À l’exemple de quelques coéquipiers, Morin a disputé le dernier d’une brillante carrière de quatre saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. «Je ne suis pas nostalgique, a dit l’espoir de 19 ans des Flyers de Philadelphie.

«J’ai vécu quatre belles années à Rimouski. J’ai toujours joué pour le logo sur mon chandail. J’ai été un honnête travailleur qui a tout fait pour faire gagner son équipe. Parfois, ça n’a pas fonctionné. Je suis déçu, mais nous devons regarder vers l’avant.»

Rimouski perdait pour la première fois en sept parties sur la glace du Colisée Pepsi. La loi de la moyenne allait un jour sourire aux joueurs des Remparts.

«On a fait notre possible. C’est une grosse équipe de l’autre bord et je leur souhaite bonne chance pour le reste du tournoi, a soutenu le géant de 6 pi et 7 po. J’ai beaucoup d’amis même si nous avons été ennemis pendant une certaine période. Philippe Boucher, c’est tellement un bon gars.

«De notre bord, je suis fier des “boys”. Nous étions fatigués. Ce fut une longue saison et nous pouvons retourner chez nous la tête haute.»

Fin d’une belle campagne

Un peu plus loin dans le couloir, l’attaquant Frédérik Gauthier était confronté par la cruelle réalité.

«Ils ont mieux joué que nous et leurs meilleurs [joueurs] furent meilleurs que les nôtres ce soir [jeudi]. Ils le méritent. C’est un tournoi dur mentalement et physiquement et nous avons connu une très bonne saison en 2014-2015 avec le championnat de la saison régulière, la Coupe du président et notre performance à ce tournoi», a conclu le choix de premier tour des Maple Leafs de Toronto en 2013.