LNH

Conscients que rien n'est acquis

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Le Lightning a beau miser sur une équipe jeune, elle possède suffisamment d’expérience pour savoir que rien n’est encore joué dans cette finale de l’Association de l’Est contrre les Rangers de New York.

Steven Stamkos et Victor Hedman sont bien placés pour le savoir. Ils sont les deux seuls survivants de l’édition 2011 du Lightning de Tampa Bay qui s’était approché à un gain de la grande finale. En retard 2-3 face aux Bruins de Boston, la formation floridienne avait poussé la série à la limite avant de s’incliner 1 à 0 dans le match ultime.

«Je connais l’amertume du goût d’une défaite dans un septième match de finale d’association. J’ai déjà vécu cette situation, je ne veux pas la revivre, a déclaré Hedman, au terme du cinquième match. Si on joue la prochaine rencontre comme on l’a fait ce soir, nos chances de l’emporter seront bonnes.»

Quant à Stamkos, il a ressorti le bon vieux cliché que la quatrième victoire est toujours la plus difficile à acquérir. Cependant, il n’a pas caché que ses coéquipiers et lui commencent à sentir une odeur de grande finale.

«Il n’y a pas de doute que l’on réalise que nous ne sommes qu’à un gain de la finale. En même temps, depuis le début de ces séries, nous avons connu de gros matchs suivis de soirées difficiles, a rappelé le capitaine du Lightning. Je crois que la leçon a été apprise. Donc, nous allons prendre un peu de repos, nous regrouper, regarder le film du match, constater ce qui a bien fonctionné et évidemment essayer de le répéter.»

Issus de l’autre vestiaire

Par ailleurs, deux porte-couleurs du Lightning sont particulièrement au fait que les Rangers n’abandonnent jamais. Brian Boyle et Anton Stralman se trouvaient dans le camp des «Blueshirts», le printemps dernier, lors de leur épopée jusqu’en finale de la coupe Stanley. Avec cet uniforme sur le dos, ils ont résisté à cinq reprises à une élimination avant de tomber, la sixième fois, lors du cinquième match face aux Kings.

En 2010, Matt Carle et Braydon Coburn ont aidé les Flyers à éliminer les Bruins après avoir perdu les trois premiers matchs de la demi-finale d’association.

Enfin, Brenden Morrow et les Stars de Dallas avaient atteint la finale en 2000 après avoir éliminé l’Avalanche du Colorado lors du septième et ultime match.