LNH

«Corey, c'est Corey» - Getzlaf

Publié | Mis à jour

La personnalité de Corey Perry ne fait pas l’unanimité à travers la Ligue nationale de hockey.

Mais c’est une toute autre histoire dans le vestiaire des Ducks d’Anaheim.

Une question d’un journaliste sur le fait que Perry n’est pas le préféré de ses adversaires a provoqué des fous rires dans la salle de conférence où avait lieu le point de presse de l’équipe, vendredi.

Après avoir vu Andrew Cogliano lancer à la blague que Perry n’était pas sa tasse de thé, Ryan Getzlaf s’est porté à la défense de son compagnon de trio.

«Corey est ce qu’il est. Il est un excellent coéquipier. Il dérange sur la glace. Il fait des choses que certains joueurs n’apprécient pas toujours, nous non plus à l’occasion, mais il fait tout pour gagner. Nous l’aimons», a dit le capitaine des Ducks.

Propos controversés de Milbury

Plus tôt cette semaine, lorsque l’analyste du réseau NBC Mike Milbury s'est fait demander comment il stopperait Perry, il a répondu qu'il «le blesserait d'une façon douloureuse et permanente» et qu'il croyait que «le reste de la ligue pense la même chose».

«Je ne prends pas ces commentaires à la légère, a rétorqué Perry, jeudi, lorsque questionné par les médias. Comment il réagirait si quelqu'un parlait ainsi à propos de son fils?»