LNH

Cinglante réplique des Rangers

Jean-François Chaumont / Agence QMI

Publié | Mis à jour

Malmenés à leurs deux dernières sorties, les Rangers ont triomphé du Lightning de Tampa Bay 5 à 1, hier, au Amalie Arena. La finale de l’Est est maintenant de retour à égalité 2-2.

Henrik Lundqvist a joué comme le Roi Henrik, Rick Nash et Martin St-Louis ont enfin marqué et les Rangers ont freiné le trio des Triplés. Voici la parfaite recette pour une victoire.

La rencontre était présentée en direct à TVA Sports.

À voir : Sommaire

Le réveil de Nash

St-Louis marque enfin!

Nash, le joueur RAM du match

En matinée, Lundqvist avait dit qu’il chercherait à se faire pardonner. Il n’a pas juste lancé des paroles en l’air. Le Suédois de 33 ans a rebondi d’une brillante façon en bloquant 38 des 39 tirs du Lightning.

À l’attaque, les Blue Shirts ont salué le réveil de deux de leurs canons, Nash et St-Louis. Sans but depuis le début de cette finale de l’Est, Nash a marqué deux buts, dont le premier du match, en plus d’obtenir une passe. St-Louis, quant à lui, a poussé un immense soupir de soulagement en brisant une période sombre de 15 matchs sans but depuis le début des séries.

«Il n’y a pas de doute que ça fait du bien de marquer, a dit St-Louis avec un grand sourire. Mais, honnêtement, j’aime mieux le sentiment de la victoire. On est de retour dans cette série.»

Nikita Nesterov a réveillé St-Louis en l’atteignant d’un coup de bâton au visage. Pendant que le défenseur du Ligthning maugréait sur son geste, au banc des punitions, le petit ailier a battu Ben Bishop d’un tir sur réception grâce à un relais précis de Derick Brassard.

Keith Yandle, acquis des Coyotes à un gros prix à la date limite des transactions, a également connu un fort match avec un but et deux passes.

Bishop chancelant

Si Lundqvist a subi les foudres des médias new-yorkais dernièrement en accordant 12 buts lors des deuxième et troisième matchs de cette série, Bishop devra à son tour répondre aux critiques. Le géant gardien du Lighting a donné dix buts à ses deux derniers départs.

Électrisants depuis le début des séries, Tyler Johnson, Ondrej Palat et Nikita Kucherov n’ont pu opérer leur magie. Pour une première fois face aux Rangers, les trois jeunes attaquants ont été blanchis de la feuille de pointage.

Johnson a aussi reçu un coup de bâton violent de Kevin Hayes en fin de match.

Nash en puissance

Pour rivaliser avec le Lightning, les Rangers devaient revenir à leur propre identité, du jeu plus défensif. En première période, les hommes d’Alain Vigneault ont appliqué ce principe.

Nash a choisi le bon moment pour sortir de sa période d’hibernation. Le gros ailier a ouvert le pointage en marquant un but tout en puissance. Il a débordé Cédric Paquette pour ensuite couper devant le filet de Bishop qu’il a déjoué d’un tir entre les jambières.

Deux secousses

Le Lightning a envahi le territoire des Rangers en deuxième période. Au chapitre des tirs, les Bolts ont malmené leurs rivaux 19 à 6. Mais, dans la colonne la plus importante, les visiteurs ont marqué un but de plus en deuxième.

Steven Stamkos a ramené les deux équipes à la case départ à mi-chemin de la période médiane.

Expérimentés, les Rangers n’ont pas bronché après ce premier but. Moins de deux minutes après le but de Stamkos, Chris Kreider a bondi sur un retour de tir de Kevin Klein pour redonner une avance d’un but à son équipe.

Quelques minutes plus tard, c’était au tour de Yandle d’ajouter à la marque. Victor Hedman a redirigé sans le vouloir le tir de l’ancien défenseur des Coyotes de l’Arizona dans son propre filet.

En troisième période, les Rangers ont passé le K.-O. à leurs rivaux avec deux autres buts, ceux de St-Louis et le deuxième du match de Nash.

Le cinquième match aura lieu demain, au Madison Square Garden de New York.

Jon Cooper a encore une fois misé sur une formation à sept défenseurs et onze attaquants et le Montréalais Mark Barberio a joué son premier match des séries.