LHJMQ

La fierté et l’émotion d’un père pour ses fils

Publié | Mis à jour

Au lendemain de la conquête de la coupe du Président par l'Océanic de Rimouski, l’expression sur le visage de l’entraîneur-chef Serge Beausoleil valait 1000 mots.

Dire qu’il est un homme comblé est un euphémisme.

«Je suis heureux, je me sens choyé de côtoyer des athlètes comme eux, des jeunes qui croient en eux et qui ont surmonté tant d’obstacles, a-t-il dit avec émotion en entrevue à l’émission «Destination Coupe Stanley» sur les ondes de TVA Sports, mardi.

«C’est un moment extraordinaire que je vis pleinement. On savoure chaque minute.»

Beausoleil a profité de l’occasion pour louanger sa troupe.

«Ce n’est jamais facile à gérer quand une équipe est considérée comme la favorite. Tu dois composer avec les attentes de tout le monde. Les gars ont réussi à canaliser tout ça.

«Ce qui me rend le plus fier, c’est qu’on a toujours continué à avancer. Quand on trébuchait, on se relevait. On a tout fait pour atteindre notre objectif collectif.»

«Encore sur le high»

Moins de 24 heures après leur triomphe, les joueurs étaient encore aussi surexcités que la veille. 

«C’est vraiment incroyable, je ne le réalise pas encore, a indiqué le capitaine, Alexis Loiseau. On est encore sur le high.

«Après avoir vécu autant d’adversité, c’était une fin presque parfaite.»

Son coéquipier Samuel Morin a quant à lui souligné l’engouement provoqué par la victoire de l’Océanic.

«C’est vraiment fou. La ville de Rimouski est hockey», a lancé le défenseur format géant.