LNH

Johnson se paie les Rangers

Publié | Mis à jour

Après les Red Wings et le Canadien, c’est au tour des Rangers de découvrir la rapidité et la précision de Tyler Johnson. L’attaquant du Lightning a ajouté trois buts à sa fiche lundi soir, menant le Lightning à un gain de 6 à 2.

En devenant le premier joueur de l’histoire du Lightning à inscrire un tour du chapeau en séries éliminatoires, Johnson a permis à sa formation de rentrer à Tampa avec une égalité d’un à un dans cette finale de l’Association de l’Est.

À voir : Sommaire

Johnson ouvre la marque avec deux coéquipiers au cachot

Pauvre Brad Kovachik!

«Ce soir, on s'est présenté pour gagner. On sait que c'est difficile de gagner ici. Alors, de retourner à la maison avec l'égalité dans la série, c'est énorme pour nous», a souligné Alex Killorn.

En inscrivant un but à forces égales, en infériorité numérique et en supériorité numérique, Johnson est passé près de réaliser le carrousel Mario Lemieux. Il ne lui manquait que le but en tir de punition et celui dans un filet désert...

Deux cadeaux

Comme si l’Américain, auteur de 11 buts depuis le début des séries, ne trouvait pas déjà suffisamment le fond du filet avec régularité, il a fallu que les Rangers lui rendent la vie encore plus facile.

Deux fois, Johnson a profité d’une chute d’un rival à la ligne bleue du Lightning pour faire scintiller la lumière.

La première fois, Martin St-Louis lui a offert une échappée sur un plateau d’argent en perdant pied au moment de recevoir une passe. St-Louis a complété cette triste séquence en entrant en collision avec Henrik Lundqvist, alors que celui-ci tentait de contrôler le retour du tir de Johnson. Des erreurs d’autant plus coûteuses que Jason Garrison se trouvait alors au cachot et que Brian Boyle venait tout juste d’en sortir.

«C'est rare qu'on voit une équipe marquer lors d'une infériorité numérique de deux hommes, a souligné Killorn, qui accompagnait Johnson sur la séquence. Quand j'ai vu Martin tomber et que j'ai aperçu Tyler tout près, je lui ai crié de prendre la rondelle. Je ne voulais pas être dans ses jambes.»

Johnson avait déjà redonné les devants aux siens avec un but inscrit lors d’une supériorité à quatre contre trois lorsque Marc Staal lui a, à son tour, fait cadeau d’une passe gratuite.

Quelques secondes plus tard, après un attroupement dans le demi-cercle de Lundqvist, Johnson complétait son tour du chapeau, portant la marque à 3 à 1.

Avalanche de punitions

La brillante soirée de Johnson est passée près d’être assombrie par l’indiscipline du Lightning. La troupe de Jon Cooper a écopé de six punitions mineures. Les Rangers en ont profité pour marquer leurs deux buts. Chris Kreider fut le premier à déjouer Ben Bishop, imité en deuxième période par Derek Stepan.

«On savait déjà que les unités spéciales détiendraient un rôle majeur dans cette série. Ce qui n'empêche pas qu'il faudra se montrer plus discipliné au prochain match», a déclaré Victor Hedman

Chris Rooney et Kelly Sutherland ont décerné 12 punitions mineures. Les sept appelées au cours du premier vingt constituaient une de plus que lors de la totalité du premier match.

En plus de Johnson, Killorn, sur son deuxième but de la soirée, et Steven Stamkos ont profité des six attaques massives du Lightning. Killorn n’avait pas marqué depuis le troisième match de la série contre le Canadien.

La série se transporte maintenant à Tampa pour les deux prochaines rencontres. Le troisième match aura lieu mercredi à 20h.