New York Rangers - Tampa Bay

Dominic Moore : présent quand ça compte

Publié | Mis à jour

Dominic Moore ne touche pas la cible souvent, mais lorsqu’il le fait, il s’assure que ça en vaut la peine.

Moore a inscrit quatre buts en 38 matchs éliminatoires depuis qu’il s’est joint aux Rangers, au cours de l’été 2013. De ces quatre filets, trois furent des buts gagnants. Soit autant que Martin St-Louis et Derick Brassard au cours de la même période.

«Ce qu’on voit de lui depuis le début des séries, c’est exactement ce à quoi on s’attend de lui. Il joue bien dans les deux sens de la patinoire. Ce n’est pas un gars qui marque souvent, mais chacun de ses buts est important», a souligné Alain Vigneault.

Le dernier de cette liste est survenu samedi après-midi lorsque la passe que lui destinait Kevin Hayes a dévié sur sa jambière droite.

«Je n’ai pas de recette secrète. J’adore être impliqué dans ce type de rencontre. Chaque fois, je savoure l’instant et je me rappelle que ce sont les moments auxquels je rêvais lorsque j’étais enfant», a déclaré Moore, rencontré à quelques pas du vestiaire des Rangers.

Bourreau et héros