Hockey

Le bronze aux Américains

Publié | Mis à jour

Le gardien Connor Hellebuyck a brillé avec une performance parfaite de 39 arrêts, permettant aux États-Unis de remporter la médaille de bronze au Championnat mondial de hockey, dimanche, dans un gain de 3-0 face à la République tchèque.

Hellebuyck a ainsi remporté un duel entre deux gardiens de l’organisation des Jets de Winnipeg, ayant le meilleur sur Ondrej Pavelec, qui n’a fait face qu’à 16 rondelles.

L’Américain de 21 ans a signé son deuxième jeu blanc du tournoi, ne laissant aucune chance à la bande de Jaromir Jagr et Tomas Plekanec. Martin Zatovic a notamment été frustré à cinq reprises par Hellebuyck. Ce dernier a rebondi avec panache après la défaite de 4-0 encaissée la veille devant la Russie.

Nick Bonino et Charlie Coyle ont mené l’attaque des siens avec un but et une aide chacun.

Les Américains, qui ont joué les trouble-fête devant une foule venue encourager l’équipe tchèque, ont grimpé sur le podium pour une deuxième fois en trois ans, ce qui ne s’était pas produit depuis 1952. Il s’agit de la septième médaille de bronze de leur histoire au Mondial, une compétition qu’ils n’ont cependant pas remportée depuis 1960.

Les gagnants ont par ailleurs pris leur revanche, puisqu’ils avaient été éliminés l’an dernier en quart de finale devant ces mêmes adversaires.

Lent départ

Il aura fallu attendre sept minutes avant que les États-Unis ne dirigent un tir sur Pavelec, qui a stoppé Jack Eichel.

C’est Bonino qui a ouvert la marque quelques instants plus tard, en s’emparant d’un retour de lancer de Brock Nelson.

Puis, avant de retraiter au vestiaire, Trevor Lewis a habilement redirigé une superbe passe de jeune Eichel, âgé de seulement 18 ans.

En fin de deuxième période, Coyle a augmenté l’avance des siens en complétant un jeu amorcé par Bonino. L’attaquant du Wild du Minnesota a inscrit son troisième filet de l’événement en seulement cinq parties, après avoir rejoint sa formation nationale à la suite de l’élimination des siens dans la Ligue nationale de hockey.

Un dernier tour de piste

Les Tchèques, blanchis lors d’une seconde journée consécutive, ont raté le podium pour une troisième année d’affilée.

Après avoir triomphé en 2010, ils avaient gagné le bronze deux fois avant de se contenter de la septième place en 2013 et de la quatrième position l’an dernier.

Jagr a d’ailleurs annoncé après la rencontre qu’il s’agissait de son dernier match sur la scène internationale.

«De terminer à la maison dans mon pays, je pense qu’il est temps pour moi de me retirer, a-t-il confié au site officiel du tournoi. J’aime toujours jouer, mais ça devient difficile de rivaliser avec des joueurs 20 ans plus jeunes que moi.

«Si l’on regarde l’ensemble du portrait, comme je l’ai déjà mentionné aux quotidiens tchèques, ce n’est pas une question de médaille, a poursuivi celui qui a fini la compétition avec six buts et neuf points en 10 sorties. C’est à propos des jeunes qui regardent les matchs et qui les analysent. Ils commencent à suivre le hockey et peut-être que ça changera leur vie.»