Canadiens de Montréal

Pacioretty a subi une commotion cérébrale

Publié | Mis à jour

Deux jours après leur élimination au deuxième tour des séries, les joueurs des Canadiens de Montréal rencontrent les médias avant de prendre congé pour l’été.

Première nouvelle importante: Max Pacioretty a bel et bien subi une commotion cérébrale le 5 avril dernier, en fin de saison, lors d’un match contre les Panthers.

«Les deux premiers jours, en Floride, j’étais embarré dans ma chambre. (...) Mon père m’a conduit à la maison (...) Il était très inquiet pour moi. Ça m’a fait réfléchir, notamment à ma famille. Par la suite, je n’ai rien ressenti en particulier. Les symptômes ont été mauvais pour moi, mais seulement pour quelques jours», a indiqué l'attaquant vedette du CH.

Pacioretty a été aux prises avec des étourdissements et même des attaques de panique durant les premiers jours. Son cou était également touché, or l'Américain a tenu à souligner qu'il avait subi d'excellent traitements de la part de l'équipe médicale des Canadiens. Une fois les problèmes au cou réglés, les symptômes de la commotion ont disparu pour ne pas revenir, a-t-il affirmé.

«En fin de compte, je n’ai manqué qu’un match en séries et je suis content de ça», a souligné Pacioretty.

L'ailier de puissance est certes déçu de la fin de saison des siens, mais y voit néanmoins du positif. «C’est vraiment frustrant. Je pense que nous avions une bonne équipe et une bonne chance de gagner cette série (...) il y a cependant beaucoup de choses à partir desquelles on peut bâtir.»

Nathan Beaulieu, quant à lui, n’a pas subi de commotion à la suite de la percutante mise en échec d’Erik Karlsson durant la série contre les Sénateurs.

Markov déçu

«Je ne suis pas heureux de la façon dont j’ai joué durant les séries, a affirmé Andrei Markov. Mais il n’y a rien que je puisse y faire en ce moment. Il vaut mieux me préparer pour la prochaine saison.»

Le numéro 79 des Canadiens a également souligné qu'il n'avait pas subi de blessure sérieuse, seulement des petits ennuis normaux en fin de saison.

«Je suis en santé. Je n’avais pas de gros problème. (...) Je suis prêt pour les vacances.» a-t-il dit avec un sourire.

Le défenseur russe était évidemment déçu de la fin de saison de l'équipe, mais regarde déjà en avant.

«C’est la vie, c’est le sport, a-t-il dit avec philosophie. Il faut aller de l’avant et essayer plus fort.»

«Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui seront meilleurs l’an prochain. Je dois rester positif et aller de l’avant.»

Price relativise

Le gardien Carey Price tenait à souligner que, malgré une élimination trop hâtive à son goût, l'équipe a quand même connu une bonne saison.

«Nous avons accompli beaucoup cette saison, on a gagné 50 matchs», a-t-il indiqué.

«Encore une fois, on a gagné beaucoup d’expérience, beaucoup de joueurs seront encore mieux outillés pour la prochaine saison», a ajouté le gardien étoile.

«Il y a beaucoup d’habileté dans cette équipe, a affirmé Price. Dans les séries, on n’a pas eu beaucoup de bonds favorables. Beaucoup de poteaux.»

Pour Subban c'est la coupe ou rien

«En tant que groupe, on ne peut être satisfait du résultat final. On peut être meilleurs», a affirmé P.K. Subban d'entrée de jeu. Le candidat au trophée Norris ne veut rien savoir d'une année de transition, tel qu'évoqué par plusieurs pour décrire la saison du CH qui vient de se terminer.

«En tant que joueur, je ne me soucie pas du mot transition, ça ne veut rien dire. Chaque année je vise la coupe Stanley».

En ce qui concerne l'identité du prochain capitaine de l'équipe, Subban a hâte que la question se règle. «Je pense que ça éliminerait beaucoup de questions comme celles-ci, a-t-il répondu, sourire en coin. Beauocup de gars aimerait qu’on en nomme un afin d’arrêter de répondre aux questions à ce sujet.»

Il va sans dire que le défenseur aimerait être nommé capitaine. «Porter le C serait un privilège, un honneur spécial, certainement», a-t-il résumé.

Fin de saison en demi-teinte

Après une saison où l’équipe a terminé au premier rang de la section Atlantique avec une fiche de 50-22-10 et 110 points, le Tricolore a subi l’élimination au sixième match des demi-finales de l’Association de l’Est, mardi, face au Lightning à Tampa Bay.

Malgré un gardien d’élite et une défense améliorée, les Canadiens ont été incapables de générer de l’attaque sur une base réguilère. La troupe de Michel Therrien a affiché une moyenne de 2,08 buts par rencontre durant les séries.

L’attaque à cinq a surtout été inerte avec un taux d’efficacité de 5,6%.

Cinq membres des Canadiens pourraient devenir joueurs autonomes sans compensation dès le 1er juillet, dont le défenseur Jeff Petry, qui a rendu de fiers services au CH depuis son acquisition des Oilers d'Edmonton à la date limite des transactions.