Canadiens de Montréal

Les statistiques jouent contre le CH

Publié | Mis à jour

L’optimisme règne à Montréal. Bien des partisans sont convaincus que les Canadiens provoqueront la tenue d’un septième match dans leur série de deuxième tour face au Lightning.

Mais les statistiques jouent contre le CH. Dans l’histoire de la Ligue nationale de hockey, seulement neuf équipes ont forcé la présentation d’un ultime duel après avoir perdu les trois premiers. Il s’agit d’un faible taux de réussite de 4,9% (9 sur 183).

Globalement, les formations qui ont pris l’avance 3-0 montrent un dossier de 179-4, soit un taux de réussite de 97,8%.

Cette année, c’est trois en trois : les Ducks d’Anaheim contre les Jets de Winnipeg, les Blackhawks de Chicago contre le Wild du Minnesota et... le CH contre les Sénateurs d’Ottawa.

Le Tricolore n’y est jamais parvenu en 10 tentatives. En fait, il a toujours été éliminé dans la cinquième rencontre. C’est donc la première fois qu’il se rend aussi loin. 

Les quatre équipes qui ont réussi à combler un retard de 3-0 sont : les Maple Leafs de Toronto en 1942, les Islanders de New York en 1975, les Flyers de Philadelphie en 2010 et les Kings de Los Angeles l’an dernier.

Le facteur Price

Malgré ces statistiques, les joueurs et les partisans montréalais ont raison d’avoir confiance. Depuis le printemps dernier, le CH excelle lorsqu’il a le dos au mur. Les hommes de Michel Therrien montrent une fiche de 5-1 lorsqu’ils sont confrontés à l’élimination.

Le brio de Carey Price explique en grande partie ces succès. Si on inclut son expérience olympique avec Équipe Canada à Sotchi l’an passé, Price a remporté ses sept derniers matchs sans lendemain. Durant cette séquence, il a accordé une seule fois plus d'un but.