LNH

Les Rangers pourraient réaliser une première

Publié | Mis à jour

Les Rangers de New York se retrouvent actuellement dans une situation familière et d’ailleurs, ils pourraient devenir la première formation de l’histoire de la Ligue nationale à remporter une série après avoir effacé un retard de 3-1 lors de deux années consécutives.

À pareille date l’an passé, la troupe de l’entraîneur-chef Alain Vigneault avait surpris les Penguins de Pittsburgh au deuxième tour, avant d’éliminer le Canadien de Montréal et d’atteindre la finale de la coupe Stanley.

Cette fois, elle pourrait accomplir l’exploit devant ses partisans, mercredi, aux dépens des Capitals de Washington, qui n’étaient qu’à quelques secondes de gagner le cinquième match de la demi-finale de l’Association de l’Est, vendredi. Toutefois, Chris Kreider a créé l’égalité et Ryan McDonagh a ensuite joué les héros en prolongation.

Puis, à l’occasion de la sixième partie disputée dimanche, Rick Nash a choisi le bon moment pour secouer sa torpeur, inscrivant son deuxième but des séries en troisième période. Avec un gain de 4-3 en poche, les «Blue Shirts» sont bien placés pour compléter leur poussée.

«C’est frustrant quand vous ne faites pas les choses que vous devriez pour aider votre équipe, a commenté Nash au quotidien New York Post. Les rencontres sont difficiles, mais tout ce qui compte, c’est la victoire.»

Néanmoins, le passé n’est pas garant de l’avenir, selon le gardien Henrik Lundqvist. Les Capitals ne feront pas de cadeau à ses yeux.

«Je ne pense jamais à ce qui s’est déroulé auparavant, a-t-il affirmé. On a beau parlé de ce que nous avons réussi en 2014, cela ne veut rien dire maintenant. C’est une nouvelle année, une nouvelle formation, une nouvelle série. Tout est différent. Vous souhaitez seulement vivre le moment, voir ce qui arrivera et faire le mieux possible.»

Bonne nouvelle pour New York

Par ailleurs, les Rangers pourront miser sur leur capitaine McDonagh, qui a été durement plaqué par Alexander Ovechkin pendant le dernier vingt de l’affrontement de dimanche.

«Il est revenu et il pourra jouer le septième match», a confirmé Vigneault.

Le défenseur s’est dirigé au vestiaire immédiatement après avoir été frappé par le Russe. Il est réapparu sur la patinoire durant les derniers instants de la joute, bloquant un lancer de Nicklas Backstrom et effectuant un dégagement pour sceller l’issue du duel.

McDonagh a passé plus de 23 minutes sur la glace, dimanche.