Canadiens de Montréal

Le Lightning sent-il de la panique?

Publié | Mis à jour

Patrice Bergeron a fait partie, en 2010, de l’une des quatre équipes de l’histoire de la LNH qui ont subi l’élimination après avoir mené une série 3-0.

L’attaquant des Bruins de Boston se souviendra toujours de 2010, quand les Flyers de Philadelphie avaient comblé un retard de trois rencontres au deuxième tour de l’Association de l’Est pour ensuite éliminer les Canadiens et s’incliner en finale de la coupe Stanley devant les Blackhawks de Chicago.

Le Québécois est donc bien placé pour parler quand le Lightning de Tampa Bay est dans l’eau chaude dans son actuelle série contre les Canadiens, même si Steven Stamkos et sa bande ont les devants 3-2.

La rencontre numéro 6, prévue pour mardi à l’Amalie Arena de Tampa, revêtira une importance cruciale. En cas de défaite du Lightning, la série se transportera à Montréal pour une partie ultime.

«Je comprends comment les gars de Tampa Bay se sentent présentement, a avoué Bergeron dans une entrevue avec la chaîne TVA Sports, lundi. Ça augmente un peu la pression. Nous, en 2010, perdre le match numéro 6 nous a vraiment fait mal. On sentait un peu plus de la panique et on n’a pas été capable de renverser la vapeur.

«Le Lightning ne peut pas vraiment se permettre de retourner à Montréal devant la foule du Centre Bell.»

La série est-elle en train de basculer - TVA Sports