Canadiens de Montréal

«J'en avais la chair de poule» - Smith-Pelly

Publié | Mis à jour

Souvent critiqué depuis son arrivée avec le Canadien de Montréal, Devante Smith-Pelly a enfin su apporter sa contribution offensive en inscrivant le premier but du match, samedi, dans un gain de 2-1 sur le Lightning de Tampa Bay.

Celui qu’on surnomme «DSP» était un homme soulagé dans le vestiaire.

«C’est toute une sensation de marquer un but dans un match de séries au Centre Bell, a-t-il commenté. Je ne crois pas qu’on puisse entendre une foule plus bruyante que celle-là dans la ligue. J’en avais la chair de poule.»

Smith-Pelly avait inscrit cinq filets en 12 rencontres éliminatoires avec les Ducks d’Anaheim l’an dernier.

Beau compliment de Subban

P.K. Subban lui a rendu hommage après cette victoire qui a forcé la tenue d’une sixième partie dans cette série de deuxième tour.

«Smith-Pelly a été notre meilleur attaquant au cours de ce match, a-t-il dit. Il s’est imposé physiquement [cinq mises en échec].»

Smith-Pelly et Pierre-Alexandre Parenteau ont tous deux déjoué Ben Bishop avec des tirs dans le haut du filet.

Smith-Pelly n’était toutefois pas prêt à dire que le Canadien a trouvé la bonne recette pour tromper la vigilance du gardien du Lightning. Il a parlé d’une coïncidence, tout simplement.

Pas certain sur le coup

«Je n’étais pas certain que j’avais marqué sur le coup, a-t-il avoué. Ça se passe tellement vite. J’ai su que la rondelle avait abouti dans le filet seulement lorsque j’ai vu l’arbitre signaler qu’il y avait but.»

Subban a pour sa part réalisé un très beau jeu pour mettre la table au but victorieux réussi par Parenteau.

«Parenteau ne reçoit pas tout le mérite qui lui revient, a soutenu le défenseur. Il n’a pas connu une saison facile, mais il ne s’est jamais découragé. Il est un excellent coéquipier. C’est tout un but qu’il vient de marquer.»

Un meilleur jeu de transition

Subban a ajouté que les joueurs du Canadien ne se sont jamais découragés malgré ces trois tirs qui ont abouti sur le poteau pendant des situations de supériorité numérique.

«On n’a pas marqué durant nos attaques massives, mais on a su se donner un bon élan qu’on a gardé durant toute la rencontre, ou presque, a-t-il analysé. Je trouve que notre jeu de transition est meilleur depuis quelques duels.

«Tout le monde rame du même bord, a ajouté Subban. J’aime ce que je vois. Toutefois, on n’a encore rien accompli. Il faut gagner mardi soir à Tampa parce qu’on entend bien revenir à Montréal pour y disputer un septième match [jeudi].»