Montréal - Tampa Bay

«Quelques bons coups de hache» – Steven Stamkos

Publié | Mis à jour

Dans un match dont l’issue se décide par un seul but, les unités spéciales pour souvent une grande différence. Or, le Lightningde Tampa Bay n’a pas eu l’occasion de déployer son attaque massive, son arme la plus redoutable face au Tricolore.

«Ça m’a un peu surpris (de ne pas avoir obtenu d’avantage numérique), a soutenu Steven Stamkos. Notre gardien a été la cible de quelques bons coups de hache. Ça peut avoir l’air de coïncidence, mais ce n’était pas le cas. C’était fait de façon volontaire.»

«Certains officiels disent que ce sont les éliminatoires, alors ils nous permettent de protéger notre gardien. On arrive ici, dans cet édifice, et parce qu’on pousse pour protéger notre gardien, on écope de punitions», a poursuivi la vedette du Lightning.

D’ailleurs, deux fois les visiteurs ont cru pouvoir obtenir une supériorité numérique. Dans les deux cas, l’un de ses joueurs a accompagné l’un de ceux du Canadien au cachot.

«Les officiels et moi n’avions pas la même interprétation sur la punition décernée à Tyler Johnson pour réaction exagérée. D’abord, il n’est pas ce type de joueur. Mais, surtout, il était sur le point de provoquer une attaque en surnombre», a analysé Jon Cooper.

Un match excitant

Après le quatrième match, l’entraîneur du Lightning a spécifié que ses joueurs ne s’étaient pas montrés sous leur meilleur jour lors des deux rencontres disputées à Tampa. Samedi, il n’avait rien à leur reprocher.

«La seule chose qui nous a manqué, ce soir, c’est un but, a indiqué l’entraîneur du Lightning lors de son point de presse d’après-match. Ce fut un match très excitant. D’ailleurs, ce fut le cas dans la majorité des matchs de cette série. Mis à part deux matchs à sens unique, toutes les rencontres se sont décidées à la toute fin.»

Cooper dit juste. Encore une fois, l’issue de la rencontre aurait pu être à l’avantage de la formation qui a finalement perdu.

Alors que derrière Ben Bishop, les poteaux résonnaient à trois reprises, Carey Price effectuait quelques petits miracles, dont un vol fumant aux dépens de Valtteri Filppula.

«Dans ce jeu, tout est une question de pouce, a lancé Victor Hedman. On a eu nos occasions, Price a fait de superbes arrêts. Malheureusement, après leur deuxième but, ils ont fermé le jeu et nous n’avons plus obtenu aucune chance de marquer.»

Une bonne offre

La série se transporte maintenant à Tampa où, mardi, le Lightning tentera une troisième fois d’éliminer la troupe de Michel Therrien. Le Canadien a beau dire que la pression est maintenant sur les épaules des joueurs du Lightning, ceux-ci assurent que ce n’est pas le cas.

«On a remporté trois matchs consécutifs, ils en ont gagné deux. C’est encore nous qui détenons l’avance dans cette série et nous retournons à la maison», a soutenu Hedman.

«Si on m’avait offert d’amorcer la série avec une avance de 3 à 2, et un sixième match à la maison, j’aurais immédiatement accepté l’offre», a déclaré Stamkos, appuyant les dires de son coéquipier.