Canadiens de Montréal

Le petit guide du fan optimiste

Publié | Mis à jour

Partisans des Canadiens de Montréal, avez-vous perdu espoir?

Les probabilités veulent que le Lightning de Tampa Bay, fort d'une avance de 3-1 dans cette série de deuxième tour de l'Association de l'Est, éliminera vos favoris au match numéro 5, sinon lors de l'une ou l'autre des rencontres subséquentes, disputées si nécessaire...

Et si Carey Price, P.K. Subban, Max Pacioretty et compagnie avaient un miracle dans les tripes? Certains indices permettent de croire que le CH a ce qu'il faut pour renverser la vapeur et créer l'une des plus grandes surprises de l'histoire de la LNH.

1. C’est faisable

Vous commencez à le savoir. Quatre équipes ont réussi à combler des retards de trois matchs en séries dans l’histoire du circuit, dont deux fois lors des six dernières années.

L’exemple le plus inspirant est celui des Kings de Los Angeles, qui avaient renversé les Sharks de San Jose pas plus tard que l’année dernière au premier tour de l’Ouest avant de remporter la coupe Stanley. En 2010, les Flyers de Philadelphie avaient réalisé l’exploit face aux Bruins de Boston au deuxième tour, éliminé facilement les Canadiens en finale de l’Est et perdu en finale contre les Blackhawks de Chicago. Si on recule de quelques décennies, les Islanders de New York (1975) et les Maple Leafs de Toronto (1942) ont également réussi ce tour de force.

2. Ça ne peut pas être pire

Avec deux victoires seulement à leurs sept derniers matchs des séries, les Canadiens vivent l’une de leurs pires séquences de toute la campagne 2014-2015, eux qui n’ont jamais perdu plus de rencontres d’affilée. Le mois de mars aura été le plus difficile, avec une passe de deux victoires en parties et une autre d’un seul gain en six matchs chevauchant le mois d’avril. Les troupiers de Michel Therrien s’étaient relevés d’une séquence d’une victoire en cinq matchs avec six triomphes consécutifs en novembre. Il faut espérer voir ce club réapparaître sur la glace pour la fin de la série contre le Lightning.

3. Carey Price

Une seule constante dans les déboires du CH : son gardien. Price a connu deux sorties très ordinaires, une contre les Sénateurs d’Ottawa au premier tour (défaite de 5-1) et une autre contre le Lightning (6-2) mais, dans les deux cas, il est difficile de blâmer le candidat aux trophées Hart et Vézina. Sa moyenne de buts alloués de 2,27 et son pourcentage d’efficacité de ,920 sont moins impressionnants qu’en saison régulière, mais correspondent tout de même à ce qu’on s’attend d’un portier d’élite.

Statistique intéressante : Price n'a jamais perdu de match sans lendemain depuis les Jeux olympiques de Sotchi en 2014 (6 victoires).

4. Les gardiens du Lightning

Qui est le vrai Ben Bishop? Celui qui maintient une moyenne de 1,86 et un taux d’efficacité de ,930 aux 11 premières rencontres de sa carrière en séries de la LNH ou celui qui donne trois buts faciles sur 14 tirs au match numéro 4? Et que dire d’Andrei Vasilevsky, qui a concédé trois buts sur 26 lancers pour le reste dudit match? Bishop a réellement élevé son niveau de jeu lors du match numéro 7 contre les Red Wings de Detroit au premier tour, mais n’avait pas fait face à plus de 29 tirs auparavant. Il ne faut pas douter de sa qualité de titulaire, mais sa confiance pourrait être fort ébranlée par sa sortie chancelante, sa deuxième à vraie dire : l’Américain n’avait pas été à la hauteur lors du match numéro 1 contre les Wings (3 buts sur 14 tirs).

Montreal Canadiens v Tampa Bay Lightning - Game Four
Crédit photo : AFP

5. Dans le doute, Canadiens en 7

Vous êtes l’un des groupes de partisans les plus fidèles, assidus et fervents de toute la LNH. La série se transporte au Centre Bell, samedi, où vous pourrez soutenir votre club favori pour les aider à se sortir du pétrin.  Puis, retour à Tampa pour le match numéro 6. Le CH n'est pas intimidé par les foules adverses, au vu de sa performance de jeudi et de ses excellents résultats sur la route pendant la saison régulière.

Match numéro 7 à Montréal, jeudi prochain. Sortez votre chapelet.