Canadiens de Montréal

Therrien désapprouve Prust

Jonathan Bernier / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Michel Therrien se dit lui-même un entraîneur de la vieille époque. Celle où on lavait son linge sale en famille et où les porte-paniers étaient mal vus.

Aussi, il s’est entretenu avec Brandon Prust à propos de l’incident impliquant l’arbitre Brad Watson, mais il faudra se lever de bonne heure pour apprendre le contenu de cette discussion.

«Je suis peut-être vieux jeu, mais pour moi, ce qui se passe dans la chambre doit demeurer dans la chambre et ce qui se passe sur la glace doit rester sur la glace», a indiqué l’instructeur du Canadien de Montréal par le biais d'une conférence téléphonique, lors de l’arrivée du Tricolore à Tampa.

À la lumière de ces propos, on peut deviner que Therrien n’a pas apprécié que son homme fort partage sa mauvaise expérience avec les médias, au terme du match de mardi soir.

«On va régler ça à l’interne», a répété Therrien en guise d’opinion à ce propos.

Le pilote du Bleu-Blanc-Rouge a également refusé de dévoiler si la Ligue nationale de hockey (LNH) avait contacté l’organisation en rapport avec cet incident. Or, le confrère du «Journal de Montréal», Marc De Foy, a appris que les bonzes du circuit Bettman avaient bel et bien ouvert une enquête dans ce dossier.

Rien de fini

Therrien s’est montré beaucoup plus enclin à parler de l’enjeu du troisième match, qui sera disputé mercredi, à l'Amalie Arena de Tampa.

«Nous savons très bien que nous nous trouvons présentement dans une situation difficile, que ce n’est pas le scénario idéal, a-t-il reconnu. Cependant, nous avons démontré du caractère tout au long de la saison. Chaque fois que nous avons fait face à de l’adversité, nous sommes parvenus à la surmonter.»

Évidemment, ses joueurs abondent dans le même sens. D’ailleurs, Torrey Mitchell n’a pas hésité à se servir de l’expérience de l’équipe au premier tour en guise d’exemple.

«On a vu contre les Sénateurs d'Ottawa que ce n’est pas facile de mettre un terme à une série. Donc, c’est certain qu’on y croit encore», a-t-il fait valoir.

«C’est une série 4 de 7. Il n’y a pas de raison de baisser les bras. On mise sur un gardien élite, a soutenu Tom Gilbert. Peu importe le nombre de fois qu’elle nous a battus depuis le début de la saison, on sait qu’on peut vaincre cette équipe.»

Desharnais pourrait y être

Par ailleurs, Therrien n’a pas fermé la porte à la possibilité de voir David Desharnais débarquer à Tampa à temps pour disputer les deux prochains matchs.

Rappelons que l’attaquant a raté la dernière rencontre en raison d’un virus.

Il n’a pas accompagné l’équipe à bord du vol l’ayant menée en Floride, lundi.

En raison de cette possibilité et du fait que la formation a profité de ce lundi uniquement pour voyager, l’entraîneur du Canadien a refusé d’indiquer s’il allait apporter des modifications à sa formation.

«On va attendre de voir si David est disponible ou non. C’est encore possible qu’il soit là mercredi soir.»