Canadiens de Montréal

Théodore aurait retiré Price

Publié | Mis à jour

Aucun gardien n’a fait face à plus de tirs que le gardien des Canadiens de Montréal Carey Price, au cours des séries éliminatoires.

257 tirs ont été dirigés vers lui lors des huit rencontres du bal éliminatoire, plus que tout autre gardien de but de la Ligue nationale de hockey cette année. Il a cédé à 20 reprises.

Lors du deuxième duel de la série contre le Lightning de Tampa Bay, dimanche, Price a alloué six buts dans un revers de 6-2 à Montréal, un sommet pour lui cette saison. 

Notre analyste José Théodore s’est déjà retrouvé dans cette situation et aurait préféré voir Dustin Tokarski entamer la troisième période, après une avance menaçante de 4-1 du Lightning.

«C’était la situation idéale pour justement reposer Price, le reposer mentalement, a souligné l’ancien gardien du Tricolore.

«Il a été grandement occupé lors de la première série contre les Sénateurs. On aurait donné une chance à Tokarski et peut-être une petite étincelle à l’équipe, et ainsi préparer le match suivant. Michel (Therrien) a décidé d’y aller autrement.»

Moral affecté?

Une défaite de 6-2 est dure à avaler, mais selon Théodore, le moral du meilleur joueur des Canadiens reste positif et concentré.

«Il a l’expérience et un beau niveau de maturité. Comme il l’a fait toute la saison, il va se relever avec une grande performance.»

De la discipline pour appuyer Price

Dans ce deuxième revers, les Canadiens ont écopé de plusieurs punitions, qui ont brisé le rythme du match.

Même avec le meilleur gardien devant la cage, le Tricolore ne peut se permettre d’offrir de telles occasions en désavantage numérique.

«Si les Canadiens sont indisciplinés : tu peux mettre Price, Patrick Roy et Martin Brodeur dans le filet, ils vont quand même perdre le match, a noté Théodore.

Il reste cependant beaucoup d’espoir en vue du troisième affrontement, mercredi, à Tampa Bay.