Chicago - Minnesota

Les Hawks en parfait contrôle

Publié | Mis à jour

Si le Wild du Minnesota a durement vendu sa peau lors du premier affrontement face aux Blackhawks de Chicago, ce fut tout le contraire lors du dernier match.

La troupe de Joel Quenneville l’a emporté 4-1, dimanche soir, notamment en raison d’un doublé de Patrick Kane, qui a porté son total de points en carrière en séries éliminatoires à 101. Il a d’ailleurs réussi cet exploit en 101 parties.

«C’est plaisant. Tu entends tellement parler des séries éliminatoires lorsque tu arrives dans le circuit. C’est intense, il n’y a pas mieux que le hockey des séries, a mentionné le numéro 88 au site officiel de la Ligue nationale de hockey. [...] Je suis chanceux de pouvoir évoluer avec des joueurs incroyables, qui créent beaucoup d'occasions de marquer. J’ai eu beaucoup de plaisir lors de ces sept années en séries.»

De son côté, l’entraîneur-chef Mike Yeo n’a pas apprécié ce qu’il a vu de ses joueurs.

«Nous ne faisons pas ce type d’erreur. Je ne sais pas quelle équipe a joué ce match, mais ce n’était pas nous, a-t-il lancé. Le pointage était de 0-0 à mi-chemin de la rencontre. Nous n’étions pas si mal sans la rondelle pour préserver la marque, mais avec le disque, comme je l’ai dit, ce n’était pas nous.»

Pour une deuxième partie de suite, les Hawks ont fait scintiller la lumière rouge dans la dernière minute de la deuxième période.

«Ç’a nous a fait mal au cours des deux dernières joutes, a analysé l’attaquant Zach Parisé. On ne peut laisser ce genre de chose se produire.»

Le Wild a d’ailleurs subi deux revers de suite pour une première fois depuis les 11 et 13 janvier dernier. Le directeur général Chuck Fletcher avait fait l’acquisition de Devan Dubnyk, des Coyotes de l’Arizona, le lendemain.

L’équipe de l’Illinois a également défait les hommes de Yeo huit fois en autant de sorties devant ses partisans au cours des trois dernières danses printanières.

Le troisième duel de cette confrontation de deuxième tour aura lieu mardi, au Minnesota.