Canadiens de Montréal

L'indiscipline coule le CH

Jonathan Bernier / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Ce n’était qu’une question de temps avant que l’attaque massive du Lightning de Tampa Bay ne se mette en marche.

La rencontre était diffusée sur les ondes de TVA Sports.

À VOIR : Sommaire

BUT : Un premier en séries pour Petry

BUT : L'indiscipline coûte cher

BUT : Stamkos débloque

BUT : Le Lightning endort la défensive du CH

BUT : Et de trois en avantage numérique

BUT : Rien ne va plus

BUT : Gilbert marque, Weise expulsé

BUT : Au tour de Brown de marquer

Desharnais absent

Price encourage le petit gardien

Ginette tente de motiver Prust

Paquette blessé

Le «coude» de Prust se retrouve dans les gradins

Bishop, joueur RAM du match

Auteure de seulement deux buts en 34 supériorités numériques depuis le début des séries éliminatoires, la troupe de Jon Cooper a explosé pour quatre réussites en huit occasions, dimanche au Centre Bell, en route vers un gain de 6-2 contre le Canadien de Montréal, lors du deuxième match de la demi-finale de l’Association de l’Est.

Le Tricolore, qui s’est battu jusqu’à la fin de la campagne pour détenir l’avantage de la glace le plus longtemps possible, devra espérer un petit miracle pour renverser la vapeur en terre floridienne.

Avec un dossier de 32-8-1, le Lightning est la formation ayant présenté le meilleur dossier à domicile au cours du calendrier régulier.

«On s’en balance, c’est une statistique de saison régulière. Ça ne veut plus rien dire maintenant», a soutenu l’attaquant Tomas Plekanec.

De plus, le Canadien peut s’encourager en sachant que les Red Wings de Detroit sont parvenus à remporter deux des quatre matchs disputés à l’Amalie Arena au cours du premier tour.

Festival de la punition stupide

Comme ce fut le cas lors de la rencontre initiale, le Canadien a amorcé le duel en force. Une pression soutenue en territoire ennemi a forcé les défenseurs du Lightning à précipiter leurs prises de décision, menant à quelques erreurs et revirements. Même Ben Bishop ne semblait pas toujours savoir où se trouvait la rondelle.

D’ailleurs, c’est un tir des poignets, voilé par deux joueurs du Lightning, qui a permis à Jeff Petry d’ouvrir la marque à la huitième minute du premier vingt.

La soirée s’annonçait bonne pour le Tricolore et ses bruyants partisans.

Puis, ce fut le festival de la punition stupide, une série d’infractions inutiles venant briser le rythme et couper les jambes des joueurs du Canadien.

«Les pénalités n’ont pas seulement brisé notre rythme. Elles nous ont également incités à jouer sur les talons», a précisé Max Pacioretty.

Brandon Prust fut le premier à prendre la direction du cachot. Une double mineure qui a permis aux visiteurs de retomber sur leurs pieds. Prust venait à peine de sortir du banc des punitions lorsque P.K. Subban s’y est dirigé.

Revigoré, le Lightning en a profité pour niveler la marque grâce à un tir sur réception de Valtteri Filppula, décoché avec seulement 24 secondes à écouler à la première période.

Une avalanche de buts

L’indiscipline du Canadien s’est poursuivie au deuxième tiers, mais pas avant que Steven Stamkos ne marque son premier but des séries après avoir déculotté Carey Price d’une superbe feinte. Le cri de satisfaction du capitaine du Lightning, lorsque ses coéquipiers sont venus le rejoindre, en disait long sur son sentiment de soulagement.

Tom Gilbert purgeait une punition pour un double-échec inutile à Tyler Johnson quand Nikita Kucherov a touché la cible, pendant que son équipe évoluait à quatre contre trois. Du coup, la bruyante foule s’est tue.

Puis, durant la dernière minute de l’engagement, Victor Hedman a profité de la présence de Petry à proximité de Michel Lacroix pour porter la marque à 4-1 et permettre aux visiteurs de prendre une sérieuse option sur la rencontre.

Kucherov a cloué le cercueil du Canadien avec son deuxième du match, une fois de plus en supériorité numérique.

«Ils ont capitalisé sur nos erreurs, ce que nous n’avons pas su faire. Nous devons, nous aussi, les faire payer», a martelé Subban.

À noter que pendant que l’attaque massive du Lightning taillait le Canadien en pièces, celle des favoris locaux était une fois de plus blanchie (0 en 3), ne dirigeant qu’un seul tir au but.

Gilbert et J.T. Brown ont complété la marque.

Les deux formations bénéficieront maintenant d’une pause de deux jours avant de se rencontrer à Tampa pour le troisième choc de cette série, mercredi.