Crédit : Al Charest/Calgary Sun

Anaheim - Calgary

Hartley a voulu protéger «Johnny Hockey»

Publié | Mis à jour

La recrue Johnny Gaudreau a été clouée au banc lors de la troisième période du match de la demi-finale de l'Association de l'Ouest, jeudi, mais c’était simplement pour lui donner un peu de répit.

L’entraîneur-chef des Flames de Calgary, Bob Hartley, a assuré, vendredi, que Gaudreau ne s’était pas blessé la veille dans la défaite de 6-1 subie face aux Ducks d’Anaheim.

«J’ai simplement reposé Johnny, a dit Hartley, sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey. J’ai senti qu’ils prenaient beaucoup trop de liberté à ses dépens et j’ai pensé qu’il était mieux de le laisser sur le banc.»

Il faut dire que les Ducks menaient déjà 4-0 au terme de la deuxième période. Gaudreau, qui a affiché un différentiel de -1, avait été utilisé pendant plus de 14 minutes pendant les deux engagements initiaux.

S’il n’est pas blessé, Gaudreau a néanmoins encaissé une solide mise en échec de Nate Thompson durant la reprise médiane.

Ses coéquipiers Jiri Hudler et Michael Ferland, eux, sont évalués sur une base quotidienne. Meilleur pointeur des Flames cette saison, Hudler a effectué trois présences au deuxième vingt avant de quitter la rencontre. Dans le cas de Ferland, il n’a plus joué après le premier tiers.

Ramo devant le filet

Si l’attaque des Flames inquiète, d’autres questions demeurent devant le filet.

Au cours du premier match de la série face aux Ducks, Jonas Hiller a dû être remplacé après avoir cédé trois fois sur les 14 premiers lancers dirigés vers lui. Karri Ramo a accordé les trois autres buts.

À trois occasions, Ramo a dû prendre la relève de Hiller depuis le début des séries. Totalisant 95 minutes de jeu, le Finlandais conserve un faible taux d’efficacité de ,881.

Il sera néanmoins envoyé dans la mêlée pour le deuxième match.

Dangereux duo

Chez les Ducks, l’attaquant Corey Perry connaît d’excellentes séries, lui qui totalise 11 points en seulement cinq parties. Il a notamment accumulé deux buts et deux mentions d’aide, jeudi, dans la correction servie aux Flames.

Ryan Getzlaf demeure tout aussi dangereux. Il a d’ailleurs récolté huit points depuis le début des éliminatoires.