Canadiens de Montréal

Kucherov tranche dans la controverse

Publié | Mis à jour

Nikita Kucherov a finalement écrit le scénario final du premier match de la série de deuxième tour. Le Russe a fait oublier son but refusé en première période de prolongation en déjouant Carey Price rapidement lors de la cinquième période d’une rencontre marathon.

Le Lightning de Tampa Bay a ainsi remporté par la marque de 2-1 la première bataille de sa confrontation contre le Canadien de Montréal, vendredi, au Centre Bell.

La rencontre était diffusée sur les ondes de TVA Sports.

À VOIR : Sommaire

Desharnais frappe le poteau

Stamkos se blesse à une main

Petry en douleur

Nerveux Bishop

Pacioretty fait tout... sauf marquer

Price se fait prendre à son propre jeu

Bishop vole Plekanec

Tyler Johnson brise la glace

Cadeau de Bishop à Pacioretty

But refusé!

Kucherov l'a son but gagnant

La fatigue? L’équipe de Jon Cooper ne connaît visiblement pas cela. Deux jours seulement après l’élimination en sept matchs des Red Wings de Detroit, le Lightning a réalisé l’exploit de battre le CH en deuxième période supplémentaire.

Depuis le début des séries, on entend la voix de Jean Béliveau quelques minutes avant les rencontres au Centre Bell. La légende du Tricolore rappelle l’importance de jouer en équipe. C’est comme si son fantôme était présent.

La voix de Furlatt...

En prolongation, une autre sorte de voix a fait le bonheur du Canadien. L’arbitre Eric Furlatt a refusé un but à Kucherov à 2:56 du premier engagement en surtemps.

Kucherov, une petite bombe sur patins, a bel et bien déjoué Price lors d’une échappée, mais il a poussé sa jambière avant de loger la rondelle dans le filet. Cooper n’affichait pas son plus grand sourire après ce jeu.

L’entraîneur-chef du Lightning a retrouvé la paix quelques minutes plus tard quand il a vu Kucherov battre Price d’un violent tir des poignets.

«Il y a du positif malgré ce revers, a murmuré Price. Je crois que nous méritions un meilleur sort. Il faut oublier ce match et passer à une autre étape.»

Sur le plan psychologique, ce premier échec pourrait faire mal à Montréal. Une défaite en prolongation représente toujours un dur coup. Mais pour le CH, il s’agit d’un sixième revers en autant de rencontres cette saison contre Tampa Bay.

Michel Therrien avait l’intention de trouver les bonnes épices pour mieux pimenter son avantage numérique. Pour l’instant, la recette ne fonctionne pas plus malgré les changements apportés aux deux unités. Le Canadien n’a pas marqué en trois occasions en supériorité numérique. Le Lightning n’a pas mieux fait avec un zéro en quatre.

Cadeau de Bishop

L’égalité de 0-0 a pris fin après un peu plus de 42 minutes. Véritable bourreau des Red Wings, Tyler Johnson a poursuivi sur sa lancée en marquant le premier but du match. Le numéro 9 a redirigé un tir de la pointe de Matthew Carle.

À 1-0 pour les visiteurs, on ressentait une plus grande nervosité à l’intérieur de l’amphithéâtre québécois. Pacioretty a calmé tout ce beau monde avec un peu plus de cinq minutes à écouler en troisième. Le numéro 67 a surpris Ben Bishop d’un tir des poignets du côté de la mitaine. Si le gardien du Lightning avait été magique contre Tomas Plekanec en deuxième, il a offert en cadeau ce filet égalisateur.

Bishop a été capable du meilleur comme du pire lors de cette rencontre, stoppant un total de 43 rondelles. Le géant a réalisé un miracle contre Plekanec en deuxième période lors d’une descente à deux contre un en désavantage numérique. Il a fait une spectaculaire glissade à sa gauche pour ensuite capter avec sa mitaine le tir du Tchèque. Du grand art! En prolongation, il a aussi réalisé un gros arrêt contre Brendan Gallagher sur un retour de tir de Jeff Petry.

Malgré la défaite, Price, auteur de 33 arrêts, était plus calme devant son filet.

Le deuxième duel de cette confrontation aura lieu dimanche soir, toujours au Centre Bell.

Lightning 2, Canadiens 1: échos de vestiaire - TVA Sports