Canadiens de Montréal

L’attaque comme meilleur remède

Publié | Mis à jour

Max Pacioretty a trouvé une solution assez logique pour ralentir la puissante machine offensive du Lightning de Tampa Bay. Pour y arriver, l’Américain ne croit pas à la stratégie de confrontations de trios.

Au sommet pour les buts dans la Ligue nationale de hockey cette saison avec une moyenne de 3,16, le Lightning a démontré depuis longtemps que son attaque ne repose pas uniquement sur les épaules de Steven Stamkos.

Tyler Johnson, Nikita Kucherov et Ondrej Palat forment possiblement le meilleur deuxième trio du circuit. Si Stamkos n’a pas marqué en sept matchs contre les Red Wings, Johnson a procuré des maux de tête à Mike Babcock avec six buts.

«Le Lightning a tellement de talent à l’attaque que ça devient pratiquement inutile de chercher les bonnes confrontations, a expliqué Pacioretty. Je crois que la meilleure solution consiste à passer le plus de temps dans leur territoire. Ils ne battront pas Carey de cette distance! Il faut les sortir de leur zone de confort en passant plus de temps qu’eux dans la zone adverse.»

«Souvent, la meilleure défense est l’attaque, a-t-il poursuivi. Je compare ça à une situation de fin de rencontre quand nous voulons protéger une avance d’un but. Quand tu joues trop sur les talons, tu finis par accorder le but égalisateur. C’est toujours plus payant quand tu continues d’attaquer.

L'attaque, le meilleur remède face au Lightning - TVA Sports

Le rôle de Plekanec

Si Carey Price représente la meilleure armure contre l’attaque du Lightning, Tomas Plekanec aura également un rôle important à jouer.

S’il joue souvent contre le meilleur trio de l’équipe adverse, Plekanec a refusé de dire s’il préférait affronter le trio de Stamkos (Killorn-Callahan) ou celui de Johnson.

«Je ne crois pas que notre plan tournera uniquement sur Stamkos ou Johnson, nous devons surtout nous concentrer sur notre propre jeu, a répliqué le Tchèque. Je sais que vous parlez de plusieurs individus pour analyser une série, mais il faut surtout regarder le jeu d’ensemble. Même si Stamkos n’a pas marqué au premier tour, il a fait plusieurs bons jeux. Il reste toujours très dangereux.»

Au premier tour des séries l’an dernier, Plekanec avait souvent servi d’ombrage à Stamkos.

Le CH avait finalement remporté cette série en quatre matchs. Mais, le défi ne sera pas le même cette saison.

Les jeunes du Lightning ont maintenant plus d’expérience et avec un Ben Bishop en santé, Jon Cooper comptera sur un très bon gardien ce qui n’était pas le cas au printemps dernier avec Anders Lindback.