Toronto Maple Leafs v Pittsburgh Penguins

Crédit : AFP

LNH

Pas question d’échanger Crosby ou Malkin

Publié | Mis à jour

Même s’ils ont été éliminés dès le premier tour des séries éliminatoires, les Penguins de Pittsburgh n’entendent pas effectuer de changements radicaux au terme de cette saison.

Pas question, donc, d’échanger Sidney Crosby ou Evgeni Malkin.

À ceux qui ont blâmé le Russe, blanchi de la feuille de pointage en cinq matchs éliminatoires face aux Rangers de New York, Jim Rutherford a fourni une explication, mardi, au moment de tracer un bilan.

«"Geno" est ce type de gars qui ne cherche pas les excuses, a noté le directeur général. Il avait une entorse à la cheville. Il est revenu au jeu plus tôt que la plupart des autres joueurs l’auraient fait.»

À la condition physique de Malkin, il faut ajouter que l’absence du défenseur québécois Kristopher Letang lors des éliminatoires a créé un vide à la ligne bleue. Victime d’une commotion cérébrale, Letang prend du mieux et sera de retour en forme lors du prochain camp d’entraînement.

Une mauvaise transaction?

Le portrait global est loin d’être parfait pour les Penguins. Rutherford a lui-même reconnu qu’il a peut-être fait une erreur en envoyant Simon Després aux Ducks d’Anaheim en retour de Ben Lovejoy.

«C’est l’échange sur lequel je me questionne», a-t-il admis.

Parfois, dit-on, la meilleure transaction est celle qu’on ne fait pas.

Il serait évidemment stupide de se départir de Crosby, qui avait lui-même résumé la situation des Penguins au cours des derniers jours.

«Les attentes sont élevées et elles n’ont pas changé, a-t-il dit. C’est ici que je veux être.»

Malkin avait tenu un discours semblable.

«J’aime cette ville. Je veux rester ici, a indiqué l’attaquant russe. J’ai une maison ici. Mes parents aiment demeurer ici. Nous avons gagné la coupe Stanley une fois, moi, "Sid" et "Flower" [Marc-André Fleury] et je crois que nous pouvons encore le faire.»

Fleury a bien fait

Souvent critiqué par le passé, le gardien Marc-André Fleury a justement connu d’excellentes séries éliminatoires et devrait aussi rester l’homme de confiance des Penguins.

En cinq parties face aux Rangers, il a maintenu une moyenne de 2,12 et un taux d’efficacité de ,927. Durant la saison, il a par ailleurs récolté 10 jeux blancs, un sommet dans la LNH.

En ce qui a trait à l’état-major, le président du conseil d’administration de l’équipe David Morehouse a assuré au cours du week-end que Rutherford allait être de retour tout comme l’entraîneur-chef Mike Johnston.

Les deux hommes avaient été embauchés à l’aube de la saison 2014-2015 en remplacement de Ray Shero et Dan Bylsma.