Canadiens de Montréal

«Price est venu voler un match» – Therrien

Publié | Mis à jour

Michel Therrien n’a pas cherché trop longtemps pour identifier le principal artisan de cette victoire de 2 à 0, dimanche soir. Un gain qui propulse également le Canadien au deuxième tour.

«On a tous été en mesure de constater la performance de Carey Price, a affirmé Therrien. Il est venu voler un match. Beaucoup de crédit lui revient pour le match de ce soir (hier).»

«Carey était vraiment dans sa bulle, a-t-il poursuivi. Honnêtement, je dirais que c’est le seul match dans cette série où notre gardien a fait une grosse différence. Quand on regarde l’ensemble des autres matchs, nous avons dominé les Sénateurs pour les tirs au but. Les Sens ont connu un très bon match, mais malheureusement pour eux, nous misions sur Price dans ce sixième match. »

Si Price a été magique dans les dernières secondes de la rencontre, il a aussi réalisé un petit bijou en première période. L’homme masqué du CH a frustré Kyle Turris d’un arrêt avec le manche de son bâton. Turris a dégainé immédiatement en recevant une passe de Clarke MacArthur, mais Price a réalisé un déplacement tout aussi rapide pour bloquer son tir.

«Il n’y a pas de doute qu’il s’agissait d’un arrêt clé, a rappelé Therrien. Il nous a permis de garder le rythme du match. Je n’avais aucun doute au sujet de Carey. Je savais qu’il était pour être notre meilleur joueur pour cette rencontre.»

Minutes interminables

Le Tricolore a joué avec le feu en fin de troisième période. Jacob De La Rose a ouvert la porte aux Sénateurs en écopant d’une punition contre Jean-Gabriel Pageau. Pour environ les quatre dernières minutes de la rencontre, les «Sens» ont envahi le territoire du CH. C’était encore plus intense dans les 60 dernières secondes.

«J’avais hâte qu’elle se finisse cette dernière minute, a lancé Therrien. Elle était pas mal longue. Mais il faut toujours rester en contrôle. Malgré la nervosité, je gardais mon calme en pensant à la prochaine présence et aux joueurs que je voulais envoyer sur la glace.»

De bons mots pour Eller

En plus de Price, Therrien a levé son chapeau à Lars Eller.

«Lars a connu une très bonne série, a-t-il mentionné. Il n’a pas juste été très bon ce soir (dimanche), il a travaillé très fort durant toute la série. Je ne juge pas uniquement un joueur par sa production offensive, mais bien plus par l’ensemble de son jeu.»

Encore une fois utilisé au centre du troisième trio, Eller a servi de rouage important en infériorité numérique en passant 3 min 42 s sur la glace.