Canadiens de Montréal

Les soldats de l'ombre

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal ont éliminé les Sénateurs d'Ottawa en six rencontres au premier tour des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

Certes, la grande vedette a été le gardien de but Carey Price, avec une moyenne de buts alloués de 1,94, mais surtout un taux d'efficacité de ,939 et un jeu blanc de 43 arrêts dans la sixième rencontre.

Mais pour gagner en séries, il faut toujours des «soldats de l'ombre». Ces joueurs qui ne reçoivent pas souvent de crédit, mais qui accomplissent un boulot remarquable pour leur équipe.

Et s'il fallait n'en nommer que deux du côté du Tricolore lors de cette série, ce serait certainement Lars Eller en attaque et Tom Gilbert en défensive.

En plus de marquer un but en désavantage numérique, Eller a bien fait dans toutes les facettes du jeu. Il a d'ailleurs été le meilleur des siens dans le cercle des mises en jeu avec un taux d'efficacité de 61,6%.

Ses 61,6% font d'ailleurs de lui le quatrième meilleur joueur de centre à ce chapitre à travers la LNH. Seuls Jay Beagle, Maxim Lapierre et Ryan Kesler avaient fait mieux que lui au premier tour, avant les matchs de lundi.

«Il ne faut pas toujours juger un joueur par sa production, a indiqué l'entraîneur-chef Michel Therrien. Lars a connu une très bonne série. Son niveau de compétition a été excellent.»

Quant à Gilbert, il a été le meilleur des siens dans deux catégories, soit le différentiel (+4) et les lancers bloqués (23).

Avant les matchs de lundi, seulement six joueurs dans le circuit Bettman avaient présenté un meilleur différentiel que Gilbert.

Et seulement trois défenseurs avaient plus de lancers bloqués que Gilbert, soit Deryk Engelland, Kris Russell et Roman Josi.

Par ailleurs, notons que Devante Smith-Pelly est celui qui a distribué le plus grand nombre de mises en échec au cours de cette série, avec 22. Dale Weise (20) et Alexei Emelin (19) ont également été grandement impliqués physiquement.