LNH

Frustré, Porter ne peut fracasser son bâton

Publié | Mis à jour

Chris Porter et les Blues de St. Louis broient du noir.

Le bouc-émissaire de cette frustration : le gardien adverse Devan Dubnyk, auteur de 30 arrêts dans la défaite de 4-1 qui a concrétisé l’élimination de l’équipe au premier tour des séries, dimanche.

Parmi les rondelles maîtrisées par le portier du Wild du Minnesota, il y a ce tir de Chris Porter en deuxième période. L’attaquant a ensuite été plaqué sur le gardien et la rondelle a traversé la ligne. Par conséquent, le but a été refusé.

Furieux, Porter a tenté de fracasser son bâton au banc... mais il en a été incapable. Il a donc lui-même arraché sa palette.

Quand rien ne va...

Sujets