LNH

Région sauvage : les Blues en vacances!

Publié | Mis à jour

L’attaquant Zach Parisé a réalisé un doublé, dimanche, guidant le Wild du Minnesota vers un gain de 4-1 et éliminant du même coup les Blues de St. Louis au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

La troupe de l’entraîneur Mike Yeo a eu besoin de six rencontres pour venir à bout de ses rivaux du Missouri.

À voir : Sommaire | Cooke joue encore la comédie

Le Wild a rendez-vous avec les puissants Blackhawks de Chicago au tour suivant. Les hommes de Ken Hitchcock avaient été éliminés par les Hawks en ronde initiale en 2014.

Parisé a porté un dur coup aux visiteurs au dernier vingt lorsqu’il a trompé la vigilance de Brian Elliott à l’aide d’un tir du revers. L’ancien des Devils du New Jersey avait inscrit les siens au pointage au cours du premier engagement, touchant la cible en désavantage numérique.

Justin Fontaine a doublé l’avance du Wild à mi-chemin au deuxième tiers, profitant des largesses de Jake Allen, qui a été battu par un lancer des poignets qu’il aimerait certainement revoir. Hitchcock a d’ailleurs envoyé Allen aux douches après ce filet, donnant une chance à Elliott de ramener son équipe dans le match.

Nino Niederreiter a poussé la rondelle dans une cage abandonnée en fin de rencontre, confirmant la victoire du Wild.

Marco Scandella, Mikko Koivu, Jason Pominville et Mikael Granlund ont participé à une réussite.

Devan Dubnyk a de nouveau été solide, repoussant 30 des 31 rondelles dirigées vers lui.

T.J. Oshie a privé Dubnyk d’un jeu blanc avec quatre secondes à faire au deuxième tiers. Les arrières Kevin Shattenkirk et Alex Pietrangelo ont fourni les aides.

Allen a cédé deux fois en 13 tirs, tandis qu’Elliott a repoussé six rondelles.