Canadiens de Montréal

«Anderson n’a pas choisi le bon gars» - Therrien

Jean-François Chaumont 

Publié | Mis à jour

S’il avait opté pour la stratégie du silence après le cinquième match, Michel Therrien a parlé un peu plus longuement de l’incident entre Brandon Prust et Craig Anderson.
 
En anglais et en français, l’entraîneur-chef du Canadien de Montréal a lancé son message samedi. Il a défendu son joueur sans répondre directement à Dave Cameron, pilote des Sénateurs d’Ottawa, qui avait qualifié les coups de bâton de Prust contre son gardien d’un geste salaud.
 
«Il faut qu’on paie le prix et c’est ce qui est arrivé avec Prust, a dit Therrien. Brandon a payé le prix et il a été dardé aux côtes. La chose, c’est qu’Anderson a dardé le mauvais gars. Il utilise beaucoup son bâton pour frapper les gars devant le filet, mais il n’a pas pris le bon gars.»
 
À l’instar du dernier match, Prust n’a pas commenté cet incident.
 
Dale Weise, quant à lui, a ironisé le tout en disant que cette histoire faisait principalement le bonheur des journalistes.
 
«Anderson l’a frappé en premier et Prust a répliqué. Je crois que ça vous donne surtout plus de choses à écrire. C’est parfait pour une journée de congé entre deux matchs. Mais, si je faisais votre boulot, j’écrirais assurément sur ce sujet. C’était du bonbon.»
 
Fin de match houleuse - TVA Sports